Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Manifestation des algériens à Montréal Dimanche

“Pas d’élection avec les résidus du système”

© D. R.

Partie prenante de la révolution populaire, la diaspora algérienne continue de se mobiliser pour hâter le changement radical du système. Au Canada, les membres de la communauté nationale animent la contestation chaque dimanche.

Le 28e acte de la manifestation dominicale à la place du Canada, à Montréal, a vu, ce dimanche, des centaines de manifestants crier leur rejet de la feuille de route du pouvoir focalisée sur la tenue de l’élection présidentielle envers et contre tous.

Pour le hirak, le cap est maintenu pour un changement radical du système. C’est le seul chemin vers la démocratie et la liberté, assure-t-on. Le décor de la manif est planté peu avant 11h. L’emblème national et le drapeau amazigh se côtoient dans le ciel ensoleillé de Montréal.

Les pancartes brandies par les manifestants résument la quintessence des revendications de l’insurrection citoyenne du 22 février. Des slogans qui ne cadrent pas avec le logiciel du pouvoir sont scandés à tue-tête par les manifestants, qui promettent de continuer le combat pacifique jusqu’au départ du système.

“Système dégage”, intime une pancarte brandie par une jeune manifestante portant un tee-shirt barré par le slogan générique du hirak “Yetnehaw gaâ !” ; “Pour une transition démocratique et pacifique”, proclame un autre écriteau. “Non au dialogue avec el-îssaba”, “État civil et non militaire”, lit-on sur deux autres pancartes.

La manifestation de ce dimanche a vu la poursuite de l’exposition photo participative, alors que l’artiste-peintre Ali Kichou a réédité sa toile collaborative au milieu du rassemblement du hirak. Les portraits des détenus d’opinion trônaient sur la place du Canada.

Comme lors de la manifestation précédente, les manifestants étaient invités à écrire une lettre aux détenus. Certaines des missives étaient poignantes et pleines d’émotion. Les détenus sont qualifiés d’icônes de la liberté par les rédacteurs de ces lettres. 

Pendant que le rassemblement battait son plein à coups de slogans amplifiés par la sonorisation, des manifestants poursuivaient leur débat sur les perspectives à donner au mouvement populaire. 

Des bénévoles offraient du café, du thé et de l’eau aux manifestants. Après la fin de la manifestation, c’est le Forum citoyen de Montréal qui a pris le relais. Pour la première fois, le forum a été organisé sur la place publique.

Les débats ont porté cette fois-ci sur les deux événements sportifs auxquels vont participer les membres du hirak sportif. Il s’agit du relais-vélo et du marathon de Montréal prévus ce mois de septembre. 
 

Yahia Arkat



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER