Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Production d’hydrocarbures

Pertamina table sur une croissance de 10%

La société publique indonésienne des hydrocarbures, PT Pertamina, se veut plus ambitieuse en Algérie, un pays où elle est présente depuis plusieurs décennies. Elle vient de dévoiler un plan retraçant les perspectives et orientations dans le court terme en Algérie. Et, dans cette stratégie, Pertamina prévoit une hausse de 10% de la production pétrolière et gazière, un objectif qu’elle souhaite atteindre avant fin 2020. La production actuelle d’huile de Pertamina est de 20 000 barils par jour et devrait atteindre entre 22 000 et 23 000 barils par jour, à terme. Sur les 20 000 barils produits en Algérie chaque jour, Pertamina en exporte 18 000 vers l’Indonésie. Ces indications, contenues dans  un communiqué rendu public par la compagnie indonésienne, ont été fournies par Denie S. Tampubolon, directeur général du groupe. L’une des raisons de cet optimisme, explique-t-il, est le lancement prochain d’un programme de prospection de 20 puits dans plusieurs champs pétrolifères en Algérie dont il s’est gardé de donner des détails. Cela nécessite bien évidemment de nouveaux investissements que l’entreprise doit engager pour pouvoir réaliser la trajectoire de croissance projetée et créer de  nouveaux emplois. Il a été par ailleurs évoqué dans ce communiqué que PT Pertamina, tout comme d’autres compagnies étrangères, doit  se plier aux exigences de l’Algérie en matière de contenu local. Le contenu local est un concept développé par l’ensemble des pays pétroliers pour encourager le développement des capacités des entreprises locales à réaliser ce dont ont besoin les compagnies pétrolières en matière de services pétroliers, de pièces de rechange, etc. Sonatrach envisage de mettre en place un programme dédié au développement du contenu local en vue d’atteindre son objectif visant un taux d’intégration de 55% à l’horizon 2030. La société Pertamina semble ainsi s’inscrire dans une vision globale et durable en Algérie. Elle  y trouve son compte. Elle a participé à plusieurs opérations pétrolières depuis 2014, notamment sur les gisements de Menzel Ledjmet Nord (MNL) et El-Merk (Illizi) et Ourhoud (Ouargla). Elle a signé, ces dernières années, une série d’accords de partenariats avec Sonatrach portant, entre autres, sur l’extension d’usines de production. De l’avis de certains experts, les deux entreprises affichent une complémentarité optimale. Cela confirme leur volonté de consolider le partenariat existant à travers l’identification de nouveaux axes de coopération et d’asseoir un cadre favorable à la concrétisation des opportunités identifiées, notamment dans l’amont pétrolier. De même, elles espèrent contribuer à redonner un nouveau souffle à l’amont pétro-gazier, un segment qui s’est émoussé, sous les effets de la crise que vit le pays depuis cinq ans, suite à la détérioration des cours du pétrole. Sonatrach, avec une production en mal de croissance, entend favoriser davantage le partenariat, pour remonter la pente, en y associant le plus de partenaires possible.

 

Youcef Sallami


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER