Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

connue pour sa solidarité avec les réfugiés et les migrants

Pierrette Meynier n’est plus


L’ancienne professeure au lycée Hihi-El-Mekki de Constantine, Pierrette Meynier, est décédée mercredi soir à l'hôpital Édouard-Herriot de Lyon suite à une hémorragie cérébrale. Elle était l’épouse de l’historien et ancien maître de conférences à l’université de Constantine, Gilbert Meynier. Docteur en droit public et membre du Forum de solidarité euro-méditerranéen (Forcem) Lyon, Tahar Khalfoun a indiqué qu’au sein de la Cimade dans laquelle elle s’était pleinement investie, elle était en charge de l'accompagnement administratif et social des étrangers et demandeurs d'asile.
C'est dans le cadre de cette mission qu'elle avait eu, notamment, à accompagner et conseiller des centaines d'Algériens et de familles algériennes, marocaines et tunisiennes dans leurs démarches administratives auprès de la préfecture du Rhône, de l'Ofpra et de la juridiction de l'asile à Paris. “J’appréciais Pierrette, pour sa discrétion, son dévouement et son opiniâtreté dans la solidarité avec tous les réfugiés et tous les migrants”, écrira l’historien Gilles Manceron. “Le décès de Pierrette nous a tous abasourdis”, déclare, pour sa part, Christian Delorme, surnommé “le curé des Minguettes”, ce prêtre français de l'archidiocèse de Lyon, très impliqué dans le dialogue interreligieux, particulièrement avec les musulmans.

M. Ouyougoute



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER