Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Selon un bilan de l’OIM sur les migrants vers l’Europe

Plus de 3 000 disparitions en mer en 2017

Au moins 3 000 migrants et réfugiés ont trouvé  la mort depuis le début de l'année en traversant la Méditerranée pour rejoindre les côtes européennes. C’est le bilan macabre rendu public hier par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Selon le porte-parole de l'OIM, Joel Millman, relayé par l’AFP, la barre des 3 000 morts a été franchie “probablement au cours du week-end dernier, durant lequel des migrants ont trouvé la mort au large des côtes libyennes”.
Le nombre exact des candidats à l’émigration clandestine ayant trouvé la mort au large de la Méditerranée est de “3 033”, précise l’Organisation.
La même source rappelle que l'année dernière avait été particulièrement meurtrière, avec quelque 5 000 migrants et réfugiés disparus en Méditerranée, “un chiffre record”. La situation préoccupe au plus haut point l’organisation. “Nous le disons depuis des années et nous continuerons à le dire : il ne suffit plus de simplement faire ces statistiques tragiques. Nous devons également agir”, alerte dans un communiqué, également relayé par l’agence française, le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing.
“Ces dernières nouvelles, qui font suite à ce que nous avons appris sur les marchés d'esclaves en Libye, sur les privations dont souffrent ceux qui sont entre les mains des passeurs (...) et sur les conditions difficiles dans les centres de détention libyens exigent notre attention. Nous devons mettre fin à ces pratiques et gérer la migration de manière régulière et sûre pour tous”, a-t-il ajouté. Les chiffres publiés hier, dans la même journée, par l’OIM, parlent de près de 164 000 migrants et réfugiés arrivés en Europe par la mer depuis le 1er janvier, contre quelque 348 600 durant la même période en 2016, dont 75% en Italie.
De récentes statistiques de l’Organisation ont précisé que 17 687 migrants ont atteint l'Espagne par mer du 1er janvier au 15 novembre derniers, contre 5 445 sur la même période de 2016, 114 000 sont arrivés en Italie et 25 000 en Grèce. Les harragas se comptent par centaines. Il y a un peu plus d’une semaine, faut-il le rappeler, plus d’un demi-millier de harragas algériens avait réussi à atteindre les côtes espagnoles.
Ils étaient exactement 562, selon le ministère de l’Intérieur espagnol. Pendant ce temps, des dizaines de harragas sont régulièrement arrêtés par les gardes-côtes nationaux, alors que plusieurs cadavres sont régulièrement repêchés un peu partout près des côtes de différents pays du pourtour méditerranéen.
La criminalisation de l’acte de la harga décidée par l’État algérien est encore loin d’avoir l’impact souhaité, à savoir la dissuasion des candidats à l’immigration clandestine.

Farid Abdeladim


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER