Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Yennayer à Boumerdès

Plus qu’un jour de fête

à Boumerdès, la journée du samedi 12 janvier, qui coïncide avec le premier jour du nouvel an amazigh, en plus d’être un jour de fête, sera une occasion pour la population locale, particulièrement celle des communes berbérophones, de célébrer la reconnaissance officielle, par l’État algérien, de la culture amazighe, à travers la consécration de Yennayer en tant que fête nationale chômée et payée. Une reconnaissance acquise après une lutte acharnée et beaucoup de sacrifices. Ce sera également une occasion pour les acteurs de la société civile d’arborer le patrimoine culturel amazigh de cette région et de retracer le parcours du combat identitaire. L’administration a, quant à elle, mis au point, à l’occasion de cette fête, un riche programme d’activités au niveau des 32 communes, mais à Beni Amrane, à Ammal, à Chaâbet El-Ameur, à Naciria et à Afir, ce sont plutôt les associations qui activent dans le champ culturel qui ont pris à leur charge l’animation de ce jour de fête. Du folklore, du cinéma, des compétitions sportives, de l’artisanat, de l’histoire et l’inauguration de projets seront au menu des activités.
La délégation officielle, qui sera probablement présidée par le wali, se rendra ce jeudi à Thenia et à Souk El-Had, et samedi, à Beni Amrane, puis au le village de Tizza, avant d’aller à Afir. Ainsi, le plus beau village de Boumerdès, Tizza, qui se trouve dans la commune d’Ammal, verra la présence de centaines de participants aux festivités, dont des invités de Tunisie, du Maroc et de Libye. Conscients de l’importance du patrimoine culturel national dans la promotion du tourisme, les responsables de l'Institut national de l'hôtellerie et du tourisme du Figuier, dans la commune de Boumerdès, ont programmé une semaine portes ouvertes au niveau de cet établissement au profit des stagiaires et du grand public. Les étudiants de l'université de Boumerdès auront également la possibilité de fêter Yennayer à la salle de conférences. À Beni Amrane, Yennayer a toujours été fêté, mais cette année, il a un goût particulier. À cette occasion, une commission a été installée depuis plus d’un mois pour préparer les festivités. Un bureau a été ouvert au centre-ville spécialement pour que les membres de cette commission puissent se réunir et également recevoir les propositions des citoyens concernant la fête de Yennayer. À la maison de jeunes, au stade communal et sur la placette de la ville se produiront des troupes théâtrales, des sections sportives et des groupe musicaux. Cette même placette a été baptisée “placette Yennayer’’.
Il est programmé un concours du meilleur plat traditionnel à l’issue duquel le gagnant sera primé. Une opération de nettoyage générale est prévue demain vendredi, à l’initiative de la  commission chargée de préparer cette fête. “Cela fait plusieurs jours que nous préparons cet événement, et là nous apportons les dernières retouches. Tout le monde a été mis à contribution et de nombreux citoyens ont fait des dons qui permettront à la commission chargée de préparer cette fête d’acheter tout ce qu’il fallait pour concrétiser le programme mis au point’’, a indiqué le P/APC de Beni Amrane.


NASSIM OUHIB


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER