Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

écoles primaires

Pour le transfert de la gestion au ministère de l’Éducation


Le Syndicat national des directeurs des établissements primaires (Snadep) a demandé à confier, dans les plus brefs délais, la gestion des écoles primaires au ministère de l’Éducation nationale, de les dissocier des APC et de les doter d’un budget autonome.

Dans un communiqué rendu public hier, le bureau national du syndicat a exigé la satisfaction d’une plateforme de 11 points, notamment, la dotation de l’administration scolaire en fonctionnaires compétents pour la prise en charge de la gestion des affaires administratives et la création de nouveaux postes dans le milieu scolaire (superviseurs éducatifs et éducatrices) pour l’accompagnement des élèves, et de fournir un nombre suffisant de travailleurs pour couvrir le déficit dont souffrent les écoles en matière d’encadrement humain qualifié.

Et de revendiquer également la mise à la disposition et la supervision du ministère de l’Education nationale des logements d’astreinte et de régler tous les problèmes qui y sont liés, en proposant une prime de location au profit des directeurs qui ne bénéficient pas de ce droit consacré par la loi, jusqu’au règlement de tous les problèmes, et ce à compter de l’année scolaire 2020/2021.

Le syndicat demande en outre à réactiver les lois qui définissent les prérogatives du directeur (décision n 292 du 17 juin 2006 modifiant et complétant la décision 839 du 13/02/1991), afin de réhabiliter ce poste et de le protéger de tout arbitraire, que cela soit de son responsable direct ou de son environnement, et unifier la classification avec les directeurs des établissements du moyen et du secondaire, et le dispenser définitivement de l’enseignement comme c’est le cas dans certaines wilayas.

Le Snadep appelle, en outre, à la réactivation des lois régissant la relation des directeurs du primaire avec les inspecteurs d’éducation, mais aussi, à la révision à la hausse de la prime de gestion administrative et l’ouverture aux directeurs du primaire du concours d’accès au poste d’inspecteur pédagogique des matières, et l’annulation de la comptabilisation des résultats de l’examen de fin de cycle primaire dans la notation du mouvement annuel. 
 

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER