Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Oran

Près de 3 milliards volés dans une maison

 Près de trois milliards de centimes ont été dérobés dans un coffre-fort lors du cambriolage d’une maison à Oran. La plainte déposée par la victime a permis aux enquêteurs, relevant du service de la Police judiciaire de la sûreté de la wilaya d’Oran, d’arrêter 6 individus âgés entre 27 et 28 ans dont un repris de justice.
2,5 milliards de centimes ont été récupérés, ainsi que des objets de valeur achetés avec l’argent volé. Les policiers ont également récupéré une voiture utilisée lors du casse.  Par ailleurs, un repris de justice, âgé de 30 ans, sous le coup de quatre mandats d’amener sur le territoire national, a été appréhendé. Il se faisait passer pour un policier pour escroquer ses victimes.


S. O.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 12/07/2018 à 13h44

Il ne faut jamais mettre son argent à la maison surtout avec les voyous qui trainent et surveillent les faits et gestes des citoyens. Les voisins sont aussi à l'origine de 50 % des cambriolages car ils connaissent les habitudes des citoyens de leurs quartiers. On vit dans un monde pourri car les parents n'éduquent plus leurs enfants les laissant à la dérive dès l'âge de 10 ans. On récolte toujours ce que l'on sème.

Commentaires
1 réactions