Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Pour “pratiques illégales des prix, défaut de facturation et exercice d'activités sans agrément sanitaire”

Quatre laiteries poursuivies à l'ouest du pays


Les services du commerce ont établi, début mars en cours, des procès verbaux de poursuites judiciaires contre quatre laiteries de production de lait pasteurisé basées dans des wilayas de l'ouest du pays, a rapporté l’APS, hier, citant le directeur régional du commerce de Saïda, Helaïli Omar. Ces mesures concernent quatre unités de production de lait pasteurisé conditionné en sachets opérant dans les wilayas de Saïda, de Mascara, de Relizane et de Chlef. Elles ont été prises en raison d'infractions liées aux “pratiques illégales des prix”, “défaut de facturation”, “manque d'hygiène” et “exercice d'activités sans agrément sanitaire”.

Des enquêtes ont été menées dernièrement par des équipes de contrôle du commerce et de la répression des fraudes dans 11 laiteries de production de lait pasteurisé des secteurs public et privé, implantées dans les wilayas de Tiaret et de Tissemsilt, ainsi que dans les wilayas précitées, couvertes par la direction régionale, selon la même source. En vertu de ces enquêtes commerciales, il a été décidé la fermeture d'une laiterie dans la wilaya de Relizane, poursuivie en justice pour avoir exercé ses activités de manière illégale et sans agrément sanitaire, ainsi que pour manquement aux règles d'hygiène les plus élémentaires, a ajouté le responsable.

Les équipes de contrôle ont procédé à la saisie, dans cette laiterie privée, d’un quintal de lait en poudre et de 150 litres de lait pasteurisé, en plus de grandes quantités de sachets de lait vides. Les analyses des échantillons de lait prélevés de cette laiterie ont montré que le produit proposé à la vente ne correspondait pas aux normes.

En outre, le responsable a fait état de “stabilité” dans la disponibilité du lait soutenu par l'État à travers les six wilayas couvertes par la Direction régionale du commerce de Saïda. 
Il a, toutefois, noté une “légère perturbation” dans certaines communes, promettant que les pouvoirs publics y remédieront dans les prochains jours.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER