Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

L’opération a été menée par des éléments de l’ANP

Quatre terroristes éliminés à Batna

Quatre terroristes ont été mis hors d’état de nuire, samedi, au mont Metlili, dans la commune de Tilatou, située à 45 kilomètres au sud-ouest de Batna, par des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), informe le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
La même source a indiqué qu’un détachement de l’APN affilié à la 5e Région militaire, procédant à des recherches et des ratissages dans la région, a abattu quatre éléments armés, en l’occurrence B. Djamel, S. El-Hadi, Ch. Toufik et K. Younes. Surveillés et localisés, les membres de ce groupuscule terroriste ont été pris de cours puisqu’ils ont été encerclés durant la nuit. L’intervention armée s’est, par ailleurs, soldée par la récupération de quatre pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et d’une quantité de munitions. Selon des habitants de la région, l’accrochage a eu lieu aux environs de 6h du matin.
Il n’aura fallu aux éléments de l’armée qu’une heure de temps pour anéantir ces criminels, tous, originaires de la commune de Sefiane, localité située à 74 km à l’ouest de Batna.
Ces derniers, qui avaient rejoint le maquis entre 2013 et 2014 d’après les témoignages de citoyens, auraient fait allégeance à l’organisation terroriste internationale autoproclamée État islamique en Irak et au Levant (Daech).
En effet, des bandeaux portant le sigle de cette organisation ont été trouvés avec des vivres, des médicaments, des chaussures de sport, ainsi que des vêtements dont un treillis militaire, à l’endroit où se cachaient les terroristes, par quelques villageois ayant investi les lieux de l’accrochage, plus tard dans la journée.
Ces derniers ont également constaté des murets de pierres érigés probablement par les militaires afin de s’abriter avant de lancer l’attaque.
Rappelons que des détachements affiliés à la 5e Région militaire avaient découvert, le 12 avril passé, à Batna, à Skikda et à Bordj Bou-Arréridj 16 casemates pour terroristes contenant 12 bombes, 7 mines de confection artisanale, 3 paires de jumelles, des denrées alimentaires et divers objets. Quelques jours auparavant, plus exactement le 9 avril, ce sont trois abris pour terroristes qui ont été découverts à Batna et à Bordj Bou-Arréridj.
Lors de cette opération de ratissage, une mine de confection artisanale et deux barils recélant des outils de détonation ont été récupérés.

Laldja MESSAOUDI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER