Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Aucun chef d’état-major n’a été autant au-devant de la scène

Qu’est-ce qui fait courir Gaïd Salah ?

Ahmed Gaïd Salah (au centre), général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale. © D.R

La surmédiatisation du général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, qui intervient à un moment où une purge sans précédent est opérée dans l’état-major de l’ANP, place, visiblement, le personnage dans une position d’élément-clé pour l’après-2019.

Le vice-ministre de la Défense, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, est plus que jamais au-devant de la scène. Ses sorties sur le terrain, notamment ses visites et tournées en régions militaires, déjà fort médiatisées, sont régulièrement ponctuées par des discours, tantôt sonnant comme des mises en garde, tantôt comme des messages politiques à décoder. Pour les mises en garde et les avertissements sur les “lignes rouges à ne pas franchir”, il est vrai qu’Ahmed Gaïd Salah a habitué l’opinion publique à ce genre de discours. C’est aussi le cas pour son activité intense sur le terrain. Mais depuis l’éclatement de l’affaire des 701 kg de cocaïne et la vaste opération de changements aussitôt engagée dans la hiérarchie de l’armée, il faut dire que la cadence des apparitions publiques du vice-ministre de la Défense a atteint un rythme effréné. Voire jamais égalé dans l’histoire de l’institution militaire. Les larges séquences vidéo consacrées à Ahmed Gaïd Salah dans les JT des chaînes TV publiques et privées, ainsi que les communiqués de presse du ministère de la Défense nationale abondamment diffusés font du général de corps d’armée le personnage le plus en vue en ce moment. Il ne se passe plus un jour, en effet, sans que le chef d’état-major de l’armée n’apparaisse sur les écrans. Le jour même d’ailleurs de la visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, en Algérie, Ahmed Gaïd Salah installait le nouveau secrétaire général du ministère de la Défense dans ses fonctions. Et la cérémonie de passation de consignes a occupé une grande partie du JT de 20h de la télévision publique. Aujourd’hui mercredi, il effectuera également une visite de travail, au siège du Commandement des forces aériennes pour présider la cérémonie d'installation du nouveau commandant de ces forces, selon un communiqué du MDN. Et la question qui se pose d’emblée est de savoir pourquoi ce dynamisme, non seulement très visible, mais aussi remarquable puisqu’il intervient à quelques mois de l’échéance de l’élection présidentielle de 2019 ? À cela s’ajoute la nature du discours adopté par le général de corps d’armée. L’institution militaire, qui n’a jamais habitué l’opinion à des éclaircissements concernant les changements opérés à son niveau, se voit, notamment depuis cet été, déroger à la règle. Ahmed Gaïd Salah a, en effet, et à l’occasion de plusieurs sorties publiques, justifié la purge en cours dans les rangs de l’ANP, par un souci “d’alternance aux postes de responsabilité” et de “rajeunissement” des effectifs dirigeants. Et beaucoup d’observateurs ont considéré que les déclarations du général de corps d’armée ne manqueront pas de provoquer une gêne, voire un malaise chez les dirigeants civils étant donné que l’idée d’alternance est loin d’être la règle dans cette sphère du pouvoir. Un autre point de gagné pour Ahmed Gaïd Salah : il donne l’impression d’être le meneur de cette opération “mains propres”, notamment depuis le limogeage du directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, avec lequel, et c’est de notoriété publique, il n’entretenait pas d’excellentes relations. C’est dire qu’Ahmed Gaïd Salah apparaît comme l’homme fort du moment et donc un acteur incontournable dans la prise de décision.                 

  Mehdi Mehenni

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER