Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Bouira

Rassemblement de protestation des robes noires

Les avocats de la wilaya de Bouira ont organisé, hier, un rassemblement devant la cour de justice, et ce, en réponse au mot d’ordre national de l’Union nationale de l’ordre des avocats (Unoa). 

En effet, plusieurs dizaines de robes noires se sont rassemblées à l’intérieur de la cour de justice locale, munies de pancartes sur lesquelles on pouvait lire, notamment, “L’organisation des avocats de Bouira une solution politique”, “La défense, la voix du peuple”, “L’avocat, défenseur des libertés”. Ainsi, les avocats de la wilaya ont, une nouvelle fois, appelé le gouvernement de Bedoui à démissionner. “Nous réitérons notre engagement en faveur du peuple et de ses revendications et nous demandons à M. Bedoui, ainsi qu’aux membres de son gouvernement illégitime de démissionner”, a souligné la bâtonnière de Bouira, Mme Sidhoum. 
Cette dernière a également mis en exergue le rejet de l’élection présidentielle du 4 juillet prochain. “Nous sommes contre cette élection qui est un pied de nez et une provocation à l’encontre de tout un peuple”, a-t-elle tenu à préciser. Pour elle, les avocats de Bouira, à l’instar de leurs confrères, dénoncent une “justice sélective” et les “pressions exercées sur la justice” et réclament avec insistance “une justice indépendante et affranchie de tout ordre”. 
D’autres avocats ont également fait part de leur indignation quant au “non-respect” de la volonté du peuple. “Ce système doit partir car il est rejeté par l’ensemble du peuple”. 
Me Rabie Toumi, porte-parole de cette corporation, affirme que les avocats sont “pour un État de droit et exigent le respect de la Constitution et clament haut et fort que la défense s’engage avec le peuple, car elle est l’émanation de ce peuple”.


RAMDANE BOURAHLA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER