Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Oran

Raz-de-marée FLN

Des citoyens dans un bureau de vote à Oran. © APS

Par les chiffres, l’ex-parti unique détiendrait plus de la moitié des communes, soit 18 sur les 26 au total. Le RND n’en a que deux, Bethioua et Bousfer.


Abasourdis, tel est le vocable qui convient le mieux ce vendredi matin pour décrire l’état d’esprit des représentants des formations politiques qui ont participé au scrutin de ce 23 novembre qui a consacré une large victoire du FLN. Les chiffres partiels des résultats du scrutin donnent au FLN la majorité des sièges dans 16 assemblées communales sur les 26 que compte la wilaya et une très large majorité pour l’APW, soit 46 sièges n’en laissant que 7 au RND. Aucune autre formation n’a obtenu de siège pour cette futur APW qui aura à avaliser la répartition des budgets. L’exemple le plus frappant de ce raz-de-marée est sans contexte la commune d’Oran avec 36 sièges au FLN et seulement 7 au RND. C’est la configuration presque générale que l’on a constaté au lendemain de ce scrutin, le parti du Premier ministre étant relégué en deuxième position, loin du FLN. Une nouvelle carte politique qui interpelle et qui provoque la colère de nombre de partis et pour cause. Par les chiffres, le FLN détiendrait plus de la moitié des communes soit 18 sur les 26 au total. Le RND n’en a que deux, Bethioua et Bousfer. Le MPA, le PT et l’ANR décrochant chacun une seule commune. Deux autres sont en ballotage et le P/APC devra être désigné après tractations puisqu’aucune majorité ne s’est dégagée. Du côté de la tête de liste APC du RND, Mohamed
El-Morro, qui espérait ravir la mairie d’Oran, le ton se veut sobre et l’on évoque le respect des chiffres. “Nous disons que c’est la victoire de la démocratie, il faut se conformer aux résultats, c’est ainsi et la loi est en faveur du plus fort”, dira notre interlocuteur qui néanmoins estime qu’au lieu de “réagir de manière anarchique, il faudra déposer des recours et il y en aura”. Du côté de l’autre grand perdant, les propos sont plus directs et plus graves. L’un des représentants du MSP nous déclarera : “On nous a enlevé 5 communes et on nous en a laissé qu’une seule, Tafraoui, nous avons les vrais PV des résultats, ces élections sont un scandale inexplicable à Oran. Ce qui ne va profiter à personne même pas au FLN, les conséquences vont être graves.” L’autre interrogation soulevée par des représentants de partis qui nous ont fait part de leur constat, concerne les taux de participation qui étaient à 10h du matin de 13,29% pour les APC et 13,20% pour l’APW, et en toute fin de journée, clôturant sur un niveau de 55,49% et 58,56% respectivement pour l’APW et l’APC. Durant toute la journée de jeudi, nous avons fait le tour de nombre de centres de vote comme ceux des quartiers de Sidi El-Houari, Haï Nour, Haï Es-Salem, où encore à Sidi-Chahmi et le constat de visu était l’image de centres de vote désertés, les observateurs et les assesseurs souvent assis s’ennuyant ou profitant du soleil au milieu  des cours d’école. En milieu d’après-midi, des bureaux de vote n’enregistraient que 10% de participation, tout au plus une vingtaine de bulletins visibles dans les urnes, alors que d’autres affichaient 23% de votants. Par ailleurs, nombre de quartiers, où des opérations de relogement ont été effectuées, ont vu les anciens résidents accomplir le vote dans leurs anciens quartiers et la question posée était de savoir si les transferts avaient bien été effectués.


D. LOUKIL


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER