Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Une délégation d’hommes d’affaires japonais, hier, à l’usine MFG du groupe Cevital

Rebrab : “Si Toyota le veut, nous serons son partenaire”

M. Issad Rebrab et la délégation japonaise, hier, à l’usine MFG. © Louiza/Liberté

Il souhaite, cependant, “une certaine intégration” et assure que des fabricants de moules allemands sont disposés à accompagner le groupe Cevital. 

Le patron de Cevital, Issad Rebrab, a dévoilé, hier, à l’occasion de la visite d’une importante délégation d'hommes d'affaires japonais à l’usine MFG de l’Arba, premier producteur de verre plat en Afrique, une nouvelle technologie  pour le traitement des eaux, développée au niveau du centre de recherche du groupe en Allemagne. “Nous sommes, aujourd’hui, en train  d’industrialiser cette technologie”, a annoncé  M. Rebrab, expliquant que la technologie  Evcon (vacuum membrane distillation Unit) est destinée à la production d’eau ultrapure pour les industries pharmaceutique, agroalimentaire, des semi conducteurs, de dessalement d’eau de mer, de traitement des eaux de l’industrie chimique et métallurgique, mais aussi pour le traitement des eaux de gaz et de pétrole de schiste. La technologie développée par le groupe Cevital peut s’appliquer sur un spectre très large d’activités. Le “benchmarking” révèle que la technologie Evcon de Cevital est plus efficace, plus efficiente et plus compétitive que celle utilisée auparavant par Johnson & Johnson. Le patron de Cevital a évoqué des négociations avec Covestro, une filiale de Bayer en Allemagne, pour traiter l’eau de son industrie chimique.

Eau ultrapure : une technologie au label de Cevital
Des discussions sont également engagées avec Bosch pour la création d’une joint-venture pour la production d’eau ultrapure destinée à l’industrie pharmaceutique au profit de leurs clients. Le groupe Cevital souhaite développer des partenariats dans ce domaine avec des entreprises japonaises. “On peut travailleur avec des partenaires japonais”, a suggéré Issad Rebrab, soulignant que cela peut se faire “au Japon ou ailleurs”. Le patron de Cevital a indiqué que son groupe est “très intéressé” par la fabrication de véhicules Toyota en Algérie. Il souhaite, cependant, “une certaine intégration”, affirmant que des fabricants de moules allemands, dans la tôlerie et l’injection plastique, sont disposés à accompagner le groupe Cevital qui veut nouer un partenariat technique avec le constructeur automobile japonais. “Si Toyota est intéressé, nous sommes son partenaire”, a lancé M. Rebrab, qui estime qu’il faut produire 250 000 à 350 000 voitures pour bénéficier d’avantages comparatifs. Car, le marché national ne pouvant pas absorber toute la production, il est “impératif” qu’une partie de cette production soit exportée. M. Rebrab est longuement revenu sur l’évolution du groupe Cevital, premier groupe privé algérien en termes d’emplois (18 000 collaborateurs), d’exportations, de chiffre d’affaires et de contributions au budget de l’État.
Le chiffre d’affaires du groupe est estimé à 4 milliards de dollars. Le groupe possède 26 filiales. Cevital est présent dans l’électronique et l’électroménager, le verre plat, la production de fenêtres double vitrage, dans la sidérurgie, dans la métallurgie, dans l’extrusion de profilés d’aluminium et dans la production d’électricité avec 5 centrales. Cevital est aussi présent dans l’industrie agroalimentaire, avec des capacités de raffinage de sucre de 2,7 millions de tonnes par an, 750 000 tonnes par an en matière d’huiles raffinées,
180 000 tonnes de margarine et graisse végétale et 1 milliard de bouteilles d’eau minérale par an. Dans l’agroalimentaire, le patron de Cevital a cité un projet de trituration de graines oléagineuses de 3,5 millions de tonnes en cours de réalisation. Cevital a également investi dans la logistique, dans la grande distribution et dans le transport maritime. “Notre objectif est d’être présent dans les 5 continents”, a indiqué le patron de Cevital, rappelant les acquissions du groupe à l’international, dont le rachat d’Oxxo et de Brandt, en France, et de l’aciérie Lucchini en Italie. Le groupe Cevital est en train d’investir en Éthiopie et au Soudan “pour assurer non seulement la sécurité alimentaire de ces pays, mais aussi celle de l’Algérie”.
M. Rebrab a expliqué que le succès de son groupe repose sur sept points-clés : l’esprit d’entreprise, le réinvestissement systématique des gains dans des secteurs porteurs à forte valeur ajoutée, l’attention accordée au choix des hommes et des femmes, à leur formation et au transfert des compétences, la recherche de l’excellence, la fierté et la passion de servir l’économie nationale, la recherche et la mise en œuvre des savoir-faire technologiques les plus évolués et le sens de l’innovation.


Meziane Rabhi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER