Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les Algériens du Canada s’organisent

Réflexion sur les perspectives du mouvement populaire

Le mouvement populaire franchit une étape qualitative au Canada. Les Algériens qui s’inscrivent dans la démarche du mouvement populaire pour le changement radical du système peaufinent le débat sur les moyens de pression à mettre en œuvre contre le pouvoir algérien. Les organisateurs des manifestations devant le consulat d’Algérie à Montréal tiennent des réunions pour faire le point sur la contestation et réfléchir ensemble sur les voies et moyens de faire aboutir le combat pacifique du peuple algérien. 

Chaque dimanche, après les rassemblements populaires qui drainent des foules nombreuses, des workshops sont organisés, laissant émerger des débats et des idées sur les actions susceptibles d’être menées en vue de mettre davantage de pression sur le système invité à “dégager”.  
Ainsi, des groupes de travail ont été installés, chargés de réfléchir sur des thématiques bien précises. Les deux premiers thèmes suggèrent de lancer des investigations sur les transferts de capitaux de l’Algérie vers le Canada
et les autres pays étrangers. Même s’il n’y a aucune entente ou accord entre l’Algérie et le Canada sur les transferts de fonds, les animateurs du mouvement populaire au Canada misent sur la symbolique de leur action, en attendant une éventuelle criminalisation.
Les débats se sont focalisés sur la possibilité de nouer des partenariats avec des centres de recherche pour aider l’Algérie à endiguer la fuite des capitaux. 
Autre piste suggérée : voter des motions de prévention de la corruption et faire pression sur les compagnies étrangères soupçonnées d’implication dans des affaires de corruption en Algérie.    
Deux autres groupes sont chargés de sensibiliser les leaders d’opinion et les médias québécois et canadiens sur la situation politique prévalant en Algérie.
Les participants aux réunions se sont mis d’accord sur la nécessité de lancer la réflexion sur l’élection d’une Assemblée constituante. Pour protéger le mouvement populaire, les ateliers de travail des Algériens du Canada proposent de réaliser un “livre blanc” sur les exactions et les violations des droits de l’Homme en Algérie. 
Sur ce point, il convient de mentionner que le Canada reste très à cheval sur les questions des libertés individuelles. En août dernier, Ottawa a failli provoquer une crise diplomatique avec l’Arabie saoudite, en dénonçant l’arrestation par Riyad de militantes féministes.
Les participants aux réunions, une sorte de brainstormings populaires hebdomadaires, réfléchissent également sur les points faibles à améliorer en matière de mobilisation de la diaspora. Les organisateurs espèrent mobiliser plus d’Algériens. Aujourd’hui, une autre manifestation est prévue devant le consulat d’Algérie à Montréal. C’est le 9e acte de la contestation populaire.   

 
Yahia Arkat  


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER