Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Dynamique de la société civile

Rejet de la feuille de route de Gaïd Salah


La dynamique des syndicats, organisations nationales et associations qui a tenu le 15 juin dernier une conférence regroupant les trois dynamiques de la société civile, suivie d’une rencontre de concertation le 24 août, avec la participation des partis de l’Alternative démocratique et ceux des Forces du changement, prépare, pour fin septembre, une deuxième rencontre de concertation pour une sortie de crise du pays.

Dans cette perspective, cette dynamique de la société civile a, dans une déclaration rendue publique dans la soirée de dimanche, exprimé son “rejet de la politique du fait accompli qui consiste à imposer une feuille de route non conforme aux exigences du mouvement populaire pacifique et qui ne garantit pas une large participation populaire à la construction d’institutions légitimes” du pays. Les auteurs de la déclaration ont réaffirmé que “seule la politique de dialogue sérieux et responsable émanant de la volonté populaire est à même de garantir un climat de confiance et de quiétude et de concrétiser les revendications du peuple, mais aussi d’aboutir à des solutions pratiques pour trouver des propositions pour une sortie de la crise politique du pays”. Revenant sur les circonstances “exceptionnelles” que traverse le pays, marquées notamment par “l’accélération des événements” et surtout par la poursuite du mouvement populaire pacifique pour la vingt-neuvième semaine, ils ont mis l’accent sur la détermination de ce mouvement à opérer “l’inévitable changement”, ainsi que son attachement aux revendications légitimes soulevées depuis le 22 février 2019 par “la mobilisation efficace des différentes franges de la société”.

Ils ont, en outre, valorisé “les efforts déployés qui ont contribué au succès” de la première réunion de concertation du 24 août 2019 et insisté sur la poursuite de l’élargissement du cercle de concertation avec les partis politiques, les personnalités nationales, les élites et les activistes sur le terrain pour la réussite de la deuxième réunion de concertation qui se tiendra avant fin septembre 2019. Et la dynamique de réitérer sa fidélité aux principes et à la constances de ses positions, notamment en ce qui concerne la tenue d’“une conférence nationale rassembleuse et globale” qui réunira tous les courants politiques “au service exclusif d’une Algérie libre, démocratique, pluraliste et civile”. 

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER