Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Logement

Remise des clefs à 944 familles à Alger

Le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh, vient de créer une commission, présidée par son directeur de logement, chargée du suivi des chantiers des programmes de logement lancés dans la capitale. Une fois par semaine, les membres de cette commission se déplaceront ainsi pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de tous ces projets. Ils établiront des rapports qu’ils transmettront au wali. Celui-ci étudiera la situation de chaque projet et procédera au règlement des éventuels problèmes et autres contraintes soulevés par les promoteurs.
Cette décision a été prise par le wali suite au retard flagrant qu’accusent les différents chantiers et la longue attente des acquéreurs pour habiter leurs logements. “Nous sommes conscients de la longue attente des souscripteurs et leur patience à cause du retard dans la livraison des projets. Les promoteurs nous ont trop retardé”, déclare M. Zoukh lors de la cérémonie de remise des clefs aux bénéficiaires de quelque 944 logements avec les formules LSP (logement socio-participatif) et LPL (logement public locatif), organisée hier au complexe olympique du 5-Juillet-1962.
De ce total, 818 unités relèvent du programme LSP et 126 autres sont des logements sociaux (LPL), situés à Saoula, Souidania et Aïn Malha. Les familles bénéficiaires vivaient auparavant à Zéralda, El-Biar, Souidania, Rahmania, Mahalma, Ben Aknoun, Kouba, Bab El-Oued, Oued Koreiche, Alger-Centre, Sidi M’hamed, El-Mouradia et Bouzaréah. Les 126 logements sociaux locatifs, sont destinés, faut-il le souligner, aux habitants de la commune de Reghaïa. Cela étant, le sourire affiché par les bénéficiaires, rencontrés hier sur les lieux, cache mal leur appréhension quant à l’état déplorable de leurs logements. La majorité des appartements, déplorent-ils, n’est pas habitable. “Les travaux ne sont pas encore achevés dans certaines cités. Il manque l’électricité et le gaz, l’ascenseur…”, relèvent, dépités ces souscripteurs. Pourtant, le ministère de l’Habitat et le wali d’Alger, lui-même, avaient interdit la livraison des logements sauf si les cités sont réceptionnées avec toutes les commodités requises. Le département de l’Habitat avait même parlé de cités intégrées, c’est-à-dire entièrement achevées et disposant de toutes les infrastructures nécessaires. Ce n’est, apparemment, pas le cas de ces nouvelles cités, si l’on se fie aux déclarations des attributaires. Les réponses du wali qui affirme que tous les problèmes ont été réglés, ne les ont pas convaincus et encore moins rassurés. Car, arguent-ils, lors de leurs diverses visites des chantiers, ils ont constaté de visu les nombreuses insuffisances dont font l’objet leurs appartements. Dans une brève allocution, M. Zoukh a indiqué que les statistiques établies en 2007 ont montré que 72 000 familles ont besoin de logements décents dans la wilaya d'Alger. Ces familles vivent, selon lui, dans des conditions difficiles. Il a rappelé que le programme global de relogement dans la wilaya d'Alger englobe 260 000 unités, dont 84 000 de type public locatif (LPL) et 42 000 LPP. Depuis le lancement de l'opération de recasement en juin 2014, la wilaya a pu reloger, affirme-t-il, près de 46 000 familles. La wilaya d'Alger a remis jusqu'à présent 21 000 unités de logement de type LSP. La wilaya poursuivra ses efforts, indique le wali, pour accélérer la cadence des travaux de réalisation des logements LSP afin de pouvoir distribuer les 21 000 unités restantes aux bénéficiaires dans les plus brefs délais. Le wali précise que les 42 000 logements participatifs sont répartis entre 56 promoteurs immobiliers chargés de la réalisation, dont 8 appartenant au secteur public. Il est à noter qu’environ 21 000 logements participatifs sont réalisés, dont 11 000 affectés à leurs bénéficiaires depuis 2014 alors que 18 000 autres unités sont en cours de réalisation et 3 000 en plein lancement.


B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER