Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Actualité

Renforcer les capacités de gestion des cadres

Un nouveau projet intitulé “Solidarité associations citoyennes nord-sud”, pour le renforcement de la formation et des capacités de gestion des cadres de six associations nationales, sera lancé prochainement dans l’ouest et dans le sud-ouest du pays, a-t-on appris auprès du président de la société Santé Sidi El-Houari (SDH) d’Oran. Financé par l’Union européenne, ce projet inclura six associations algériennes dont trois activant au nord du pays, SDH, les Nomades algériens d’Oran et Djanet El-Arif de Mostaganem. Et les trois autres associations activent, quant à elles, dans le Sud algérien, en l’occurrence Akoun de Béchar, qui s’occupent de la formation et de l’éducation des filles, l’association Les Oasis rouges de Timimoun (Adrar) qui s’occupe du patrimoine et de la culture, et Ouarourout de Béni Abbès (Béchar) qui œuvre pour le développement du tourisme culturel et de l’éducation des jeunes à leur histoire, a précisé Kamel Brikci dans un entretien à l’APS. Plusieurs axes sont tracés pour ce projet. Le premier concerne une meilleure formation des associations, a-t-il ajouté, déclarant que c’est “en quelques mots, permettre de former les cadres de ces associations sur la meilleure manière de gérer et diriger une association et comment faire un plan économique et d’action ainsi que la gestion des finances et autres”.  
Le deuxième axe concerne le renforcement de ces associations en matière de formation et d’insertion professionnelle, “pour qu’elles soient plus performantes dans la gestion et capables de donner une formation qualifiante pour une insertion socioprofessionnelle”. “Nous venons d’avoir l’accord de l’Union européenne pour le financement de ce projet déposé en décembre 2012. Il durera deux ans”, a souligné M. Brikci.


APS