Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Constantine

Rentrée difficile pour les nouveaux relogés

Malgré la réception de plus de 10 nouvelles infrastructures scolaires au niveau de la nouvelle ville Ali-Mendjeli, l’épineux problème des inscriptions des nouveaux élèves dont les familles viennent d’être relogées s’est posé dès hier, jour de la rentrée scolaire. Et c’est en présence du wali de Constantine que le cortège d’officiels fut surpris par une vague de mécontentement exprimée par une dizaine de parents d’élèves. Frustrés par leur situation, les parents de plus de 70 élèves ont déploré l’absence d’un lycée au niveau de l’unité de voisinage UV20 extension. “Nos enfants n’ont pas de lycée, dès notre arrivée à la nouvelle ville, nous avons signalé ce problème à plusieurs reprises mais rien n’a été fait, ce n’est pas 5 ou 6 élèves, il s’agit de plus de
70 élèves”, nous dit un parent d’élève avant d’ajouter : “Toutes nos tentatives avec le directeur du lycée le plus proche pour inscrire nos enfants se sont, hélas, soldées par un échec sous prétexte que le lycée souffre déjà d’une grosse surcharge”, affirme ce parent d’élève exaspéré de voir sa fille âgée de 16 ans faire un long chemin pour rejoindre un autre lycée qui se situe dans une autre unité de voisinage. “Nous ne pouvons pas faire de long chemin chaque jour. Nous ne connaissons pas encore les lieux. De plus, cet endroit n’est pas encore sécurisé, nous encourons beaucoup de risques”, nous ont dit quelques lycéennes rencontrées, hier, sur les lieux. Par ailleurs, durant la visite, plusieurs autres problèmes ont été soulevés à l’exemple de l’école primaire Mbarek-Rouabeh où la directrice de l’établissement a signalé l’absence totale des agents de sécurité, des agents de nettoyage et même des agents de restauration. Le problème du manque de salles pour le préscolaire au niveau de l’établissement a été également signalé. Au niveau de la daïra de Hamma-Bouziane, un nouveau lycée d’une capacité de 1 000 élèves situé dans la localité dite El-Djaloulia a été également inauguré par le premier responsable de la wilaya.


Iness Boukhalfa

Publié dans : rentrée scolaire 2018

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER