Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Tizi Ouzou

Routes fermées et villages isolés en Haute-Kabylie

K. N. Oukaci/Liberté

Comme annoncé par les services de la météorologie qui avaient émis jeudi un BMS spécial neige, effectivement, de fortes chutes de neige ont recouvert, dans la nuit de vendredi à samedi, de nombreuses localités, notamment situées dans les daïras de Bouzeguène, d’Iferhounène, d’Aïn El-Hammam, d’Azazga, de Boghni, des Ouadhias et des Ouacifs. C’est ainsi que le versant montagneux de la commune d’Aït Zikki avec ses six villages perchés à plus de 1 400 m d’altitude, entre autres Agouni Filkane, Taourirt Bouar, Iguer Amrane, Amekrez et Iguer Mehdi. D’ailleurs, hier matin, les transporteurs de la commune n’ont pas pu rallier la ville de Bouzeguène, chef-lieu de la daïra, où la station habituelle de fourgons de transport de voyageurs est restée vide durant toute la journée. Les villageois d’Aït Zikki ressentent souvent les contrecoups terribles lors de la saison des grands froids avec les fortes baisses de température, les chutes de neige et l’apparition du gel et du verglas. C’est la seule commune de la daïra de Bouzeguène qui n’est pas encore raccordée au gaz naturel en raison des interminables oppositions suscitées par certains villages de la commune de Bouzeguène. Fort heureusement, toutes les oppositions ont fini par être levées, mais le retard du projet de raccordement de gaz aura fortement pénalisé les habitants de cette commune enclavée, en proie à de grands désagréments en saison hivernale. Dans l’autre versant, les villages relevant de la commune d’Illoula Oumalou, notamment Aït Ali Oumhand, Agoussim, Maraghna et Ath Lahcene, n’ont pas été épargnés, tout autant que ceux de la commune proche d’Idjeur, où le versant situé à la limite de la forêt de l’Akfadou, tels les villages de Mehaga, Bouaouan, Iguersafene, Tifrit et Ighil Boukiassa. Et si elles ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, ces premières chutes de neige dans la région se sont poursuivies hier matin dans toute la daïra de Bouzeguène où la circulation a été fortement perturbée avec de longues files d’automobilistes bloqués sur le CW251 et sur les chemins de plusieurs villages isolés. Durant la matinée, la presse a pu quand même être distribuée, tant bien que mal, et les villageois ont pu faire leurs courses dans des magasins où les prix des fruits et légumes ont augmenté au même titre que la baguette de pain affiché à 15 DA, de quoi saigner les porte-monnaies de nombreux ménages.
Par ailleurs, le col de Chréa, qui relie Aït Zikki à Ifri Ouzelaguène, dans la wilaya voisine de Béjaïa, tout comme le col de Chellata, limite frontalière entre Illoula Oumalou et la daïra d’Akbou, sont bloqués depuis vendredi soir, et ils le seront encore dans les jours à venir si les chutes de neige venaient à durer dans le temps, surtout que ces sommets sont souvent inaccessibles pour les chasse-neige et les engins de travaux publics. 

                                                            
KAMEL NATH OUKACI    
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER