Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il affirme à Liberté qu'il fait l'objet d'un "règlement de comptes"

Sadedin Merzoug sera traduit devant le CSM

D.R

Le président du club des magistrats, Sadedin Merzoug, a indiqué dans la nuit de mardi à mercredi, sur son compte facebook, qu'il sera "traduit le 1er juin 2020, devant le Conseil supérieur de la magistrature", selon "des informations obtenues auprès de valeureux collègues", a-t-il précisé, tout en ironisant qu'il s'agirait peut être d' "une médaille d'honneur" qui lui sera remise. 

Contacté par Liberté Web, Sadedin Merzoug pense être le seul pour le moment à faire l'objet d'une telle mesure, à la question de savoir si d'autres magistrats-membres du Club seront également traduits devant le Conseil supérieur de la magistrature. 

"Il s'agit d'un règlement de comptes. C'était prévisible depuis le début du hirak. Je risque, dans un premier temps, d'être radié du corps de la justice. Mes collègues sont en train de préparer un communiqué qui sera diffusé demain mercredi", a-t-il soutenu toujours dans une déclaration à Liberté Web . 

Particulièrement actif sur les réseaux sociaux, et très présent dans les médias, le président du club des magistrats a sévèrement critiqué  le nouveau code pénal et la mouture de l'avant-projet de révision de la Constitution. 

Mehdi Mehenni 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER