Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Protestation à l’université Ferhat-Abbas et dans plusieurs lycées de la wilaya

Sétif : marches, rassemblements et sit-in pour tamazight

Pour la deuxième journée consécutive, des lycéens de plusieurs localités de la daïra de Béni Ourtilène, située au nord de Sétif, ont observé, hier, une journée de grève. En effet, ils ont protesté à Béni Ourtilène, Beni Chebana, Aïn Lagradj et Beni Mouhli ont pacifiquement protesté suite au rejet par la commission des finances de l’APN d’une proposition d’amendement de la loi de finances, portant sur la promotion de la langue amazighe.
Il faut noter que les lycéens de ces localités auxquels se sont joints de nombreux citoyens et des membres du monde associatif ont réussi à organiser, avant-hier, une grande marche jusqu’au siège de la daïra.
Hier, les lycéens de la commune de Béni Ourtilène ont organisé une autre manifestation depuis leur lycée vers le siège de l’APC. Dans la commune d’Aïn Lagradj, un sit-in a été observé par les lycéens devant leur établissement.
À Béni Chebana, les lycéens ont observé également un sit-in devant leur lycée. Pour leur part, les lycéens de Béni Mouhli ont tenu un rassemblement devant leur lycée pour la promotion de tamazight dans les quatre coins du pays. À noter que des acteurs associatifs et des citoyens ont pris part à ces manifestations pacifiques.
L’on apprend, par ailleurs que la protestation a gagné aussi l’université Ferhat-Abbas (Sétif 1) où des dizaines d’étudiants ont organisé, dès la matinée d’hier, une marche à l’intérieur du campus El-Bez.


A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER