Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ils réclament une session de rattrapage de l’examen du DEMS

Sit-in des médecins résidents à Ben Aknoun

Les résidents en sciences médicales sont revenus hier à la charge. Ils ont tenu, en fait, un rassemblement de protestation devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à Ben Aknoun pour exiger l’organisation d’une session de rattrapage de l'examen du diplôme d'études médicales spécialisées pour ceux d’entre eux qui ont échoué lors de la session de juillet dernier.
La tutelle ministérielle en charge de la formation refuse jusque-là d’accorder une seconde chance aux candidats recalés au DEMS. Par solidarité, des médecins résidents de 1re, 2e et même de jeunes assistants de différentes spécialités étaient là pour soutenir leurs collègues qui se retrouvent dans une situation embarrassante, puisqu’ils sont privés d’un examen qui vient couronner un long cursus de formation, soit douze années d’études en sciences médicales, dont cinq ans en spécialité.
Selon les organisateurs de la manifestation, des dizaines de médecins résidents se sont déplacés à Ben Aknoun dans l’espoir d’obtenir le feu vert pour l’organisation d’une session de rattrapage. “Nous étions des dizaines à nous rassembler pacifiquement dès 9h du matin devant le cabinet du ministre Tahar Hadjar pour demander des éclaircissements quant au devenir des résidents, aussi bien ceux qui ont échoué au DEMS en juillet que ceux qui attendent la participation à l’examen d’évaluation annuelle de passage. Nous sommes dans le flou, le ministère se confine toujours dans le silence. On veut bien une solution à notre problème, une réponse claire que nous souhaitons positive”, affirmera un Demsiste recalé, présent à la manifestation. La nouvelle action de protestation est intervenue, ont précisé des résidents, après qu’ils ont attendu plus d’un mois vainement. Les résidents concernés ont déposé plusieurs demandes d’audience au ministre pour connaître la position officielle du gouvernement. “Nos demandes d’audience sont restées lettres mortes. La tutelle n’y a pas répondu. On a exprimé ce matin (NDLR, hier mercredi) notre doléance au ministre, M. Tahar Hadjar, espérons cette fois-ci qu’il accédera à notre demande. L’entrevue que nous demandons avec le ministre va nous permettre de connaître la position officielle de la tutelle, puisqu’il y a des rumeurs qui laissent entendre que c’est le ministre qui refuse la tenue d’une session exceptionnelle du DEMS, alors que d’autres informations indiquent que c’est les comités pédagogiques régionaux qui refusent”, soutiendra un résident qui a pris part au sit-in. “Le taux d’échec à l’examen de juillet a dépassé les 50% ; 820 résidents ont échoué en juillet dernier sur les 1500 candidats inscrits à l’examen du DEMS. Un tel taux d’échec n’a jamais été enregistré par le passé. Dans les spécialités les plus demandées, on n’a pas dépassé les 30% de réussite, à l’image de la gynécologie. Nous interpellons une nouvelle fois le ministre pour ne pas briser l’avenir de ces médecins qui ont réussi à toutes les étapes de leur cursus.” Les Demsistes recalés et les autres résidents ont quitté le lieu de rassemblement, en gardant l’espoir que la tutelle finira par organiser une session de rattrapage exceptionnelle, d’autant qu’une réunion de travail est prévue ce matin entre le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et les présidents des comités pédagogiques des spécialités médicales pour se prononcer sur cette question.

HanafI H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER