Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Promoteurs Ansej, Cnac et Angem

Sit-in et marche hier à Tizi Ouzou

Plusieurs centaines de jeunes promoteurs bénéficiaires des dispositifs de l’État (Ansej, Cnac et Angem) ont, hier matin, observé un rassemblement devant le siège de la direction régionale de la Banque nationale d’Algérie (BNA) afin de dénoncer les pressions et menaces de saisie exercées par cette banque à l’encontre  de promoteurs en difficulté.
Devant cet édifice, les manifestants ont scandé des slogans tels que : “Nous sommes toujours des chômeurs” et  “jugez les voleurs”.
Rencontré sur place, un représentant de ces promoteurs a souligné que “la manifestation  entre dans le cadre des différentes actions initiées par le Collectif d’appui à la microentreprise, et ce, depuis plusieurs années, et dont la mission consiste à appuyer ces promoteurs dans leurs différentes démarches administratives”. Et d’ajouter : “Aujourd’hui nous sommes là pour dénoncer les pressions exercées par la BNA contre une soixantaine de promoteurs et promotrices à l’échelle de la wilaya. Cette action sera suivie d’une marche vers le siège de la wilaya.”
Une délégation de promoteurs a été reçue par le responsable régional de la BNA qui a rassuré les délégués sur la non-exécution de ces ordres de saisie et l’allègement des contraintes auxquelles font face les promoteurs. Ceci n’a, toutefois, pas empêché les manifestants d’improviser une marche pacifique vers le siège de la wilaya où un rassemblement a également eu lieu.  Pour rappel, ce n’est pas la première fois que les promoteurs Ansej, Cnac et Angem investissent la rue et observent des actions de protestation au chef-lieu de wilaya afin de faire entendre leur voix et réclamer des allègements ainsi que la prise en charge de leurs doléances dont “une amnistie générale qui va toucher les dettes PNR, bancaires, fiscales et parafiscales, au profit de tous les promoteurs, un environnement de travail favorable, l’accès aux marchés publics, la régulation de la sous-traitance au profit des microentreprises, un régime fiscal et parafiscal propre à la microentreprise ainsi que l’accès au foncier”.


K. Tighilt


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER