Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

PREMIÈRES mesures pour soutenir l’activité économique

Soins d’urgence

© Archives/Liberté

Le Conseil des ministres a entériné la décision d’allouer une aide de 30 000 DA pendant 3 mois aux petits métiers impactés par la pandémie de Covid-19.

Un package de mesures intégrant des facilitations fiscales et parafiscales ainsi que l’allocation d’aides financières aux petits métiers, a été annoncé avant-hier, à l’issue d’une réunion du Conseil des ministres, consacrée essentiellement à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l'économie nationale. Selon un communiqué de la présidence de la République, l’objectif de ces mesures est d’atténuer la pression sur les PME-PMI, les professions libérales et les petits métiers impactés par les effets de la crise sanitaire. Après la présentation par le Premier ministre du rapport de la Commission d’évaluation des incidences économiques et sociales causées par la Covid-19, le président de la République a fait observer que “la sphère économique était dans l’attente de facilitations de l’action entrepreneuriale et d’accompagnement pour dépasser les effets induits par la stagnation actuelle comme conséquence de la crise sanitaire”. À ce titre, des mesures de soutien ont été actées, lors de la même réunion, avec une mise en œuvre immédiate, pour justement atténuer l’impact de la pandémie sur l’économie nationale. Le package de mesures prises lors de ce Conseil des ministres, intègre notamment des facilitations fiscales et parafiscales.

Il a ainsi été décidé du gel du paiement des charges financières et des obligations fiscales et parafiscales dues par les opérateurs économiques pour la période correspondant à la durée du confinement. Par ailleurs, aucune sanction ou paiement de pénalités ne seront appliqués à ces opérateurs sur la période en question. D’ailleurs, les ministres concernés sont chargés d’instruire les banques, l’administration des impôts et l’administration relevant du ministère du Travail de cette décision, précise le communiqué de la Présidence. Face à l’impact du coronavirus sur l’économie nationale, il a été décidé en outre une évaluation rigoureuse des préjudices subis et des manques à gagner enregistrés par les opérateurs économiques, en particulier en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises et les petits métiers.

Le communiqué de la Présidence a souligné que cette évaluation devra s’effectuer dans un cadre transparent et de manière à éviter les fausses déclarations. Comme mesures urgentes ciblant les petits métiers (chauffeurs de taxi, coiffeurs, etc.), le Conseil des ministres a entériné la décision de leur allouer une aide financière d’une valeur de 30 000 DA pendant une période de 3 mois. Cette aide financière se fera sur la base d’une évaluation rigoureuse de la situation de chaque corporation durant les 4 derniers mois. 
Un décret exécutif devra être pris à ce sujet avant la fin du mois. Au chapitre du financement des entreprises, le ministre des Finances a été instruit d’adresser une note au secteur bancaire pour s’assurer de la mise en œuvre des mesures de facilitation des financements déjà pris au niveau de la Banque centrale. 
Il faut dire que les conséquences de la crise sanitaire sur les entreprises ont été désastreuses. En plus de la situation économique déjà difficile avant la pandémie, se sont ajoutés les contrecoups de la crise sanitaire. Tout cela a contribué au ralentissement de l’activité économique, à la fermeture de plusieurs entreprises et généré la perte de nombreux emplois. 

Saïd Smati


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER