Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

14 unités seront livrées à Constantine et à Oran ce mois-ci

Sortie, hier, de la première rame de tramway Cital

©D. R.

Cital ambitionne d’assembler 213 rames de tramway Citadis avant de passer à une deuxième étape qui consiste en l’assemblage de 50% des rames de tramway Citadis du programme national algérien, lequel cible la fourniture de 16 gares ferroviaires implantées un peu partout sur le sol algérien.

Hier, dans la matinée, ont eu lieu la mise en marche et les essais de performance de la première rame de tramway fabriquée par l’unité Cital d’Annaba, une société par actions de droit algérien détenue à hauteur de 41% par Ferrovial, 10% par EMA, 43% par Alstom Transports SA et 6% par Alstom Algérie.
Le lancement de l’opération a été effectué en présence du wali d’Annaba, Youcef Cherfa, et du P-DG de Cital, Henri Bussery. Au cours de cette cérémonie, il a été indiqué à l’assistance que 29 tramways ont été déjà fabriqués, depuis l’entrée en production de l’unité Cital d’Annaba, dont 10 seront affectés à Constantine et 4 à Oran, dès le mois d’octobre en cours. L’effectif actuel de cette unité est de 190 salariés, alors que 400 emplois hautement qualifiés sont prévus dans un proche avenir, dont 90% localement, qui seront formés en Europe pour mieux maîtriser les technologies de pointe.
Cela en envisageant le développement conséquent de PME et de PMI qui deviendraient fournisseurs de Cital avec pour objectif d’atteindre dans l’immédiat un taux d’intégration de 30%. Par ailleurs, Cital ambitionne d’assembler 213 rames de tramway Citadis avant de passer à une deuxième étape qui consiste en l’assemblage de 50% des rames de tramway Citadis du programme national algérien, qui cible la fourniture de 16 gares ferroviaires implantées un peu partout sur le sol algérien.
Le directeur de projet indiquera encore que le montant de l’investissement de l’usine d’emballage s’élève à 2,1 milliards de dinars et que cette usine est née de la volonté de l’Algérie de se doter de capacité industrielle d’assemblage dans le domaine ferroviaire, ce qui ne fait aucun doute, selon lui, au vu des résultats plus qu’encourageants, qui sont obtenus, à ce jour. Et d’ajouter que la préservation de l’environnement, de la sécurité et de la santé, ainsi que la qualité, la meilleure au niveau mondial, précisera-t-il, sont attestées par les certifications ISO. “L’une des activités principales de Cital est la maintenance. Ainsi, chaque ville équipée d’un système tramway sera dotée automatiquement d’un centre de maintenance dans lequel seront affectées toutes les prestations de maintenance. Ces prestations sont nécessaires à la fois pour assurer la disponibilité des rames des tramways et également à la bonne image du tramway”, devait ajouter ce responsable.
Le wali d’Annaba n’a pas manqué de souligner l’importance de ce nouvel acquis pour l’Algérie et pour la région tout entière : “Cette usine est un plus majeur pour Annaba, la capitale de l’acier, qui sera aussi un pôle ferroviaire.”

A. A./B. Badis


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER