Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Protestation contre la confection des listes électorales

Talaïe El-Houriat : démission collective à Sétif

Ali Benflis, président de Talaïe El-Houriat. © Yahia Magha/ArchivesLiberté

Juste après le dépôt des listes des candidats retenus pour participer au prochain rendez-vous électoral au niveau de la Drag de la wilaya de Sétif, pas moins de douze militants, dont des membres du comité central de Talaïe El-Houriat, deux membres du bureau territorial de la wilaya de Sétif ainsi que plusieurs membres des bureaux communaux d’Aïn Oulmène et de Ksar El-Abtal au sud de Sétif, ont annoncé leur démission des différentes structures du parti de Benflis.
Selon les signataires de la démission collective, dont une copie a été adressée à notre rédaction, plusieurs irrégularités ont motivé la décision des cadres et militants du parti à quitter la formation politique de l’ancien chef de gouvernement. Il s’agit, notamment, de la non-installation de la commission de candidatures chargée de l’étude et du classement des dossiers des prétendants à figurer sur les listes du parti pour les élections locales prochaines.
Pourtant, l’instruction émanant du président du parti, portant le n° 01/2017 en date du 28 août 2017, adressée à toutes les instances
du parti de Benflis est claire. Elle insiste sur l’installation de ladite commission.
Les militants mécontents ont aussi indiqué que le membre du comité central et les deux membres du bureau territorial qui devaient être de facto membres de ladite commission de wilaya n’ont même pas été informés. “Contrairement à ce que font les autres formations politiques, le principe de la bonne représentativité au niveau des différentes régions de la wilaya qui garantit l’équité entre les citoyens des différentes régions de la wilaya, a, au grand dam de la population de plusieurs régions, été bafoué”, diront les démissionnaires.
Ces derniers évoquent même des dépassements graves concrétisant le favoritisme et la non-prise en considération du nombre de signatures collectées par les régions et les individus, pour ne citer que le cas des communes d’Aïn Oulmène et de Ksar El-Abtal qui ont réussi à avoir 850 signatures pour la liste de l’APW et dont le candidat proposé a été classé neuvième sur la liste alors que d’autres candidats moins actifs ont pris les premières “places”, nous dira le membre du comité central qui a insisté pour souligner que ces pratiques touchent la crédibilité du parti.


F. SENOUSSAOUI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
yacine2017 le 28/09/2017 à 11h30

avant toute chose je tient a préciser que je suis un lecteur du quotidien liberté depuis très longtemps, le professionnalisme c'est de publier des informations sûres vérifiées parce que le lecteur est très a cheval sur ce point. Si je démissionne d'un parti,je prend une 21X27 je la rempli et je l'a dépose au niveau du bureau territorial. Maintenant ce monsieur n'a pas été capable de collecter des signatures au sein même de sa commune ne vient pas se pleurnicher à la fin

Commentaires
1 réactions