Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Préoccupé par la détérioration continue de l’économie algérienne

Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes


En butte à une grave crise économique, l’Algérie a besoin de réformes structurelles profondes. C’est en tout cas l’avis du parti Talaie El-Houriat qui, dans un communiqué sanctionnant la réunion de son bureau politique tenue samedi 31 juillet, a exprimé “son extrême préoccupation pour la détérioration continue de l’économie nationale en corrélation de l’absence de vision claire du gouvernement, des effets de l’urgence sanitaire et de la baisse des cours des produits énergétiques”.

Aussi, il a estimé “nécessaire la mise en place de réformes structurelles profondes, dépouillées de toute forme de tutelle bureaucratique, qui seraient le socle d’une incitation forte à un investissement productif public/privé créateur de richesses et d’emplois”. 

Et pour que le pays “amorce une croissance rapide favorisant le bien-être économique et social du citoyen, il y a lieu de réunir des conditions minimales”, a estimé ce parti. Lesquelles ? “La numérisation totale du tissu socioéconomique, un plan de relance industrielle, un plan de réforme agricole et, enfin et surtout, un plan national de développement des start-up par une mise en place d’incubateurs, d’accélérateurs et de capitaux marchands”, a-t-il énuméré.  

En attendant, le gouvernement doit faire face aux effets de la crise, en prenant en charge les catégories sociales les plus vulnérables. “En cette période de crise, il est de la responsabilité effective du gouvernement de protéger le pouvoir d’achat des plus démunis des citoyens par la mise en place de mécanismes efficaces, solidaires et rapides”, a soutenu Talaie El-Houriat. 

Évoquant la question de l’“évolution inquiétante” du Covid-19 en Algérie, ce parti a exhorté les citoyens à respecter scrupuleusement les mesures de lutte contre la pandémie. “Le bureau politique appelle, de nouveau, à la conscience et à la responsabilité de chacun dans la préservation de la santé publique par le strict respect des mesures de prévention seules à même de contenir le virus et de sauver des vies humaines, en protégeant notamment les plus vulnérables de nos citoyens”, lit-on dans le communiqué.

En outre, le parti dirigé par Abdelkader Saâdi n’a pas omis de dénoncer avec vigueur les agressions dont ont été victimes les professionnels de la santé. “La situation sociale induite par le Covid-19 est, certes, dramatique pour tous ceux qui en souffrent, mais la bataille que mènent tous les corps de la santé mérite respect et reconnaissance pour l’engagement, le don de soi et l’esprit de sacrifice dont ils font montre depuis que notre pays a été affecté par la pandémie”, a-t-il soutenu. 

Concernant le dossier libyen, le parti a dit adhérer à “toute forme de solution politique consensuelle durable, qui émerge d’un dialogue national qui évite l’escalade militaire et qui préserve l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la Libye”. 

 


Arab C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER