Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Loi de finances 2018

Taxes sur les produits importés

 Selon des indiscrétions, le projet de loi de finances 2018 prévoit une augmentation des   taxes sur les produits importés, fabriqués localement. Une mesure dictée par le souci de protéger la production nationale.
Le texte prévoit également une légère augmentation des prix des carburants, estimée entre 3 et 5 dinars par litre d’essence.
Selon le Premier ministre Ahmed Ouyahia, la loi de finances 2018 ne prévoit pas de nouvelles taxes pénalisant la majorité des contribuables.  Pour un spécialiste, les pouvoirs publics ont épuisé la solution pour augmenter les recettes fiscales ordinaires : l’augmentation du taux de TVA. Cette mesure a été déjà utilisée en 2017 avec toutes les conséquences que l’on connaît  sur le pouvoir d’achat des Algériens. Autre annonce : le ministre de l’Énergie a,  contrairement à l’année dernière, exclu une augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz en 2018.


K. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER