Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Violence contre les femmes sur les réseaux sociaux

Tayeb Louh: "aucune pitié ne sera manifestée à l'égard de ceux qui veulent faire revenir l'Algérie à la décennie noire"

©D.R

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé lundi à Alger que le ministère public avait mis en mouvement l'action publique dans plusieurs wilayas au sujet des appels à la  violence contre les femmes relayés récemment sur les réseaux sociaux. Il a entre autres indiqué qu "aucune pitié ne sera manifestée à l'égard de ceux qui veulent faire revenir l'Algérie à la décennie noire (90) et la destruction du pays",  a-t-il soutenu.
"Pour ce qui est de l'utilisation des réseaux sociaux pour diffuser la  
violence contre la femme, le ministère public a mis en mouvement une action  
publique dans plusieurs wilayas et l'auteur de ces crimes a été identifié  
et placé en détention
", a déclaré le ministre en réponse aux questions des  
députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) concernant la loi  organique fixant les modalités d'application de l'exception  d'inconstitutionnalité. Il a affirmé que l'instruction "se poursuit pour déterminer l'identité des autres instigateurs", mettant en garde les jeunes contre "ce genre de comportements".  
"Toute action punie par le code pénale entraine une mise en mouvement  
systématique de l'action publique par le ministère public qui protège les  
intérêts du peuple
", a assuré M. Louh, qui a relevé que l'Algérie "dispose  
d'une instance compétente et des techniques pour l'identification du  
coupable".

Rédaction Digitale de "Liberté" (#RDL)/APS

@JournaLiberteDZ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER