Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Souscripteurs AADL ayant versé leurs tranches

Temmar rassure : “Vous aurez vos logements”

Abdelwahid Temmar, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. ©D. R.

“Les citoyens ayant versé toutes les tranches bénéficieront de logements sur décision du président de la République.” Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, veut rassurer les souscripteurs AADL quant à la livraison de leurs logements une fois les chantiers achevés. Les postulants pour la formule location-vente commençaient effectivement à s’inquiéter sur le sort que réservera le ministère à leurs appartements, compte tenu du flou qui entoure cette opération. L'enveloppe consacrée à la réalisation de 120 000 logements AADL s'élève à 546 milliards de dinars, soit plus de 5 milliards de dollars. D'où la nécessité de trouver des alternatives de financement, indique Temmar.
Outre les 120 000 logements AADL à réaliser en 2018, il annonce le lancement de 80 000 autres unités suivant la même formule en 2019. Ce qui, selon lui, couvrira la demande des 195 000 inscrits ayant versé les tranches des logements AADL. Les walis ont été également instruits d’entamer les préparatifs pour le lancement de 25 000 logements ruraux en attendant que la loi de finances 2018 soit approuvée. Ce lot fait partie des 80 000 unités projetées par le ministère.
À ce propos, le ministre indique que les autorités locales sont engagées actuellement à afficher les listes des bénéficiaires des aides relatives au logement rural avant la réalisation, afin de garantir une distribution équitable des quotas. Abordant le logement promotionnel aidé (LPA), le ministre précise qu'un décret exécutif sera promulgué pour permettre le lancement de cette formule avant la fin 2017. Concernant les problèmes d'aménagement recensés dans plusieurs villes nouvelles, le premier responsable du département de l’Habitat reste intransigeant : “La réception de logements, dans le cas où les cités ne seraient pas aménagées avec les espaces et les structures nécessaires, sera  désormais interdite.” Sur un autre registre, il affirme que la numérisation de l'urbanisme fait actuellement l'objet d'un atelier en partenariat avec le ministère de l'Intérieur et les différentes parties concernées permettant aux citoyens de déposer leurs dossiers via Internet.
Le citoyen sera informé de la date du retrait de permis ainsi que de la somme due via le téléphone, dans le cadre de l'allégement des procédures administratives en papier. La tutelle a intensifié les rencontres avec les ingénieurs, les concepteurs et les techniciens pour parvenir, explique-t-il, à des techniques organisant les opérations de la construction publique et privée, notamment pour ce qui est de la conception, la façade des bâtiments et son impact sur l'environnement et sur la qualité.
À propos de la loi 08/15 portant règles de mise conformité des constructions et leur achèvement, le ministre souligne que 800 000 demandes de régularisation ont été enregistrées. De ce total, 500 000 ont été traitées alors que les 300 000 constructions restantes bénéficieront d’une prolongation des délais d'achèvement. Les articles de ladite loi seront intégrés dans la nouvelle loi sur l'urbanisme contenant plusieurs sanctions, déclare le ministre. Les sanctions prévoient des amendes pour les cas réparables, la destruction dans les cas irréparables ou l'intégration dans le cadre du règlement de la situation avec le versement d'une amende. “La sanction vise principalement à embellir l'image des villes et des villages, et non à criminaliser le citoyen algérien”, argue-t-il. La tutelle envisage, en outre, de renforcer le contrôle avec le recrutement de contrôleurs d'urbanisme et en associant les opérateurs privés.

B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER