Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

A la une / Actualité

Contesté par les journalistes de l’ENTV

Toufik Khelladi démis de ses fonctions

Le directeur général de l'Entreprise nationale  de la télévision (ENTV), Toufik Khelladi, a été démis de ses fonctions hier et remplacé par Lotfi Cheriet, un ancien journaliste et directeur de l'information de l'ENTV et directeur de  Canal Algérie. M. Cheriet est membre de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (Arav).
Ce limogeage est intervenu après que des journalistes et autres employés de la télévision se sont rassemblés de nouveau au 21 boulevard des Martyrs pour dénoncer la censure imposée par les différentes chaînes s’agissant de la couverture et du traitement des événements qui secouent l’Algérie depuis plus d’un mois. Les journalistes et personnels de l’ENTV, qui sont à leur troisième action de protestation, revendiquent leur liberté à exercer leur métier sans censure et sans pression dans le seul respect des règles et éthique professionnelles. La contestation chez les journalistes de l’ENTV fait suite à la démission de leur collègue Nadia Madassi, présentatrice de JT, qui a démissionné après qu’elle s’est retrouvée contrainte de lire la lettre de candidature de Bouteflika, alors qu’elle s’apprêtait à évoquer celle d’un autre candidat, Ali Ghediri, pour ne pas le nommer. Le mouvement de contestation a commencé chez les journalistes de la Radio nationale, notamment ceux de la Chaîne 3. Un mouvement inauguré par la rédactrice en chef, Meriem Abdou, qui a démissionné de son poste pour protester contre la censure. La direction de la chaîne a réagi par une sanction administrative. Elle a suspendu d’antenne l’émission “L’histoire en marche” que la journaliste présentait. Au boulevard des Martyrs, les spéculations allaient bon train hier en fin de journée quant aux mesures qui seraient prises contre le DG de la Radio. Certaines mauvaises langues croient même savoir qu’il subirait le même sort que celui réservé à son homologue de la Télévision nationale.


R. N.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER