Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le comité pédagogique régional centre de gynécologie rassure

“Tous les résidents sont invités à passer les examens d’évaluation”

Contrairement aux déclarations faites par le Camra, l’examen d’évaluation de l’année universitaire des médecins résidents en gynécologie est à vocation régionale et concerne du coup l’ensemble des futurs spécialistes obstétriciens exerçant dans des structures hospitalières de la région du Centre. Les épreuves en question permettant d’apprécier les efforts des médecins spécialistes encore en formation sont, en fait, programmées par le comité pédagogique scientifique régional Centre qui dément ainsi les affirmations du Camra. “Les examens d’évaluation sont programmés pour l’ensemble des résidents en gynécologie de la région du Centre, d’Alger, de Béjaïa, de Blida et de Tizi Ouzou. Il n’est nullement question de favoriser des résidents de la faculté de médecine de Blida. Il n’est pas question aussi de faire dans la discrimination ou encore de falsifier des faits. C’est archifaux ce qu’a affirmé le Camra. L’évaluation concernera l’ensemble des gynécos en formation, soit de la première année jusqu’à la cinquième année de résidanat. La déclaration du Camra est totalement diffamatoire”, a précisé hier le Pr Oukid Mohamed-Saïd, doyen de la faculté de médecine de Blida, et qui est également chef de service de gynécologie qui ajoutera encore que “le planning des épreuves relève des prérogatives du comité pédagogique régional présidé par le Pr Adjali qui est le seul habilité à programmer les examens”. C’est ce qu’a confirmé, pour sa part, le président du comité pédagogique scientifique régional en question. “Les décisions de programmation d’examens ont été prises d’une façon démocratique en juillet dernier, en présence de l’ensemble des membres. Il n’y a aucune discrimination. D’ailleurs, j’invite tous les résidents concernés à venir passer leur examen”, soutiendra encore le Pr Adjali. Les résidents de première année subiront un examen national à Constantine dont la date sera annoncée ultérieurement, puisque le président de jury, le Pr Salahi en l’occurrence, exerce dans la Ville des ponts suspendus. Les résidents de deuxième année de la région du Centre devront subir les épreuves, dont le président du jury est le Pr Djenaoui, au niveau de l’hôpital Parnet entre la période du 30 au 18 octobre prochain. Les troisièmes années devront composer à la Perrine, jeudi 13 septembre. Les résidents de quatrième année en gynécologie de la région Centre passeront, pour leur part, les épreuves aujourd’hui à Blida, et le président de jury est le Pr Guerroumi exerçant à l’EPH d’Aïn Taya. “L’examen devait avoir lieu à Aïn Taya, mais faute d’espace, il a été programmé à Blida, pour permettre aux concernés, l’ensemble des futurs gynécos de la région centre, de passer l’examen dans de bonnes conditions”, affirmera le Pr Oukid, doyen de la faculté de Blida. Quant aux résidents de cinquième année, ils subiront, le 18 septembre, les épreuves à Alger dont le président du jury est le Pr Mourad Derguini  de l’EPH de Kouba.

H. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER