Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Noureddine Bedoui confirme son entrée en vigueur dès 2017

Tout sur la carte d’immatriculation électronique


Après le passeport et la carte d’identité biométriques et électroniques, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales lance, à partir de l’année prochaine, la carte d'immatriculation électronique qui remplacera la carte grise classique.
Cette carte électronique comportera un  numéro d’immatriculation national unique et une puce contenant toutes les informations relatives au véhicule. Ainsi, les numéros attribués aux wilayas ne vont plus figurer sur les plaques d’immatriculation. C’est ce qu’a confirmé, avant-hier au Conseil de la nation, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, dans sa réponse à une question orale d’un sénateur relative, justement, la suppression de l'indicatif de la wilaya sur les plaques d'immatriculation.
“La carte d'immatriculation électronique, qui entrera en vigueur durant le premier trimestre 2017, comporte un numéro d'immatriculation national unique, similaire à celui de la carte d'identité nationale”, a précisé M. Bedoui dans sa réponse rapportée par l’APS.
Le numéro d'immatriculation, ajoute-t-il,  est attribué dès la première année de mise en circulation du véhicule, et qui restera inchangé, même en cas de vente du véhicule à une personne résidant dans une autre wilaya. Le ministre a révélé, en outre, que cette immatriculation comprend six chiffres et lettres unifiés sans aucune relation avec les informations personnelles du propriétaire du véhicule ou de son lieu de résidence, c’est-à-dire que le code de wilaya sera supprimé. Cette carte électronique, a-t-il encore précisé, sera composée également d'une puce renfermant des fonctionnalités liées au contrôle du véhicule, aux assurances et à la consommation du carburant.
Le ministre a, par ailleurs, souligné que ces cartes électroniques d’immatriculation seront confectionnées localement “en partenariat entre les secteurs public et privé”.
Néanmoins, M. Bedoui ne livre, pour l’instant, aucun détail sur les postulants pour ce marché visiblement juteux.

Farid A.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER