Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

ABDELMADJID MENASRA A AÏN DEFLA

“Toutes les APC sont déficitaires”

Au cours du meeting populaire qu’il a tenu, jeudi en fin de journée, dans le cadre de la campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre prochain, le président du MSP, Abdelmadjid Menasra, a fait savoir aux militants de son parti politique que la majorité des APC que compte le pays, est déficitaire presqu’à tous les niveaux. “Sur les 1 541 APC du pays, plus de
1 000 connaissent une situation financière catastrophique. Non seulement je le dis et tout le monde est au courant de cette amère réalité, le Premier ministre lui-même le reconnaît. Il l’a maintes fois fait savoir lors de ses multiples interventions dans le cadre de cette campagne électorale”, devait lancer Abdelmadjid Menasra. Toujours selon lui, ce sont les dérives et la gestion archaïque des gestionnaires de l’administration qui sont à l’origine de “ce désastre qui s’est répercuté négativement sur le rendement de l’ensemble des collectivités locales. Ajouté à cela, les élus n’ont jamais répondu aux exigences ni aux aspirations de la population dans chacune des communes dans notre pays par ignorance et par méconnaissance des techniques de gestion. Il est donc impossible de faire avancer la commune ou la wilaya avec des élus qui ne disposent d’aucune compétence dans n’importe quel domaine !” Dans ce sillage, Abdelmadjid Menasra a estimé que le fait que les APC et les APW sont dépourvues de toutes prérogatives, cela ne leur permet, en aucun cas, d’exercer leur fonction comme il se doit “étant donné que ce sont les chefs de daïra et les walis qui détiennent les commandes et les pouvoirs les plus absolus, et qui font toujours pression sur les élus locaux. Et c’est justement dans le but de faire face à ce genre de pratiques, que nous sommes obligés d’apporter le changement radical qu’il faut et auquel aspire chacun de nous. Cela n’est donc réalisable qu’à travers des élections locales libres et transparentes que nous devons affronter, en masse, le 23 novembre prochain”. En parlant de la relation entre l’administration et l’administré qui est, d’après lui, définitivement rompue et depuis longtemps, le leader du mouvement Hamas a fait savoir à l’ensemble des présents que cela a mené les citoyens, dépourvus de leurs droits et des bonnes conditions de vie qu’ils souhaitent, “d’exprimer leur mécontentement en occupant et en bloquant les routes au moyen de pneus et de blocs de pierre afin d’être entendus”.
Autant de thèmes qui ont été développés par le premier responsable du MSP lors de ce meeting avant d’inciter, enfin, ses militants à voter en faveur des listes de son mouvement.


Ahmed Chenaoui

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER