Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Grippe H1N1 à Oran

Trois décès confirmés et un quatrième suspect

©D. R.

Depuis l’apparition de cas de grippe sévère, Oran a enregistré, depuis la fin janvier dernier, trois décès confirmés et liés à la grippe H1N1 de type A. Il s’agit de deux femmes âgées respectivement de 27 et 44 ans qui sont décédées à quelques jours d’intervalle. La première à l’EHU et la seconde au CHUO au début du mois, alors que dans ces deux cas, des complications médicales se sont greffées “sur des symptômes sévères de grippe”, comme pour la jeune femme arrivée au terme de sa grossesse, et des pathologies chroniques pour la seconde mère de famille. Mercredi passé, il a été enregistré un troisième décès, lié à la grippe H1N1 puisque les résultats de l’Institut Pasteur d’Alger viennent juste de confirmer les suspicions des médecins. Il s’agit en l’occurrence d’un médecin algéro-syrien, âgé de 62 ans, décédé au service de réanimation du CHUO. Souffrant de symptômes aigus de la grippe, ce médecin avait été transféré depuis l’hôpital de Timimoun, à Adrar, où il exerçait. Arrivé dans un état critique, l’homme souffrait également d’une insuffisance rénale et de complications respiratoires. Quant au 4e décès qui nous a été signalé, les responsables du CHUO n’ont pas communiqué sur ce cas, malgré nos vaines tentatives de les joindre. Dans l’attente de la confirmation de l’Institut Pasteur, une fois encore, nos sources parlent du décès de cette nouvelle patiente transférée du service cardiologie, dont 10 s’avèrent critiques.

D. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER