Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le HCA informe qu’elles sont en vente

Trois œuvres de Mammeri traduites en tamazight en librairie

 Un coffret contenant trois œuvres littéraires de l’écrivain Mouloud Mammeri traduites du français vers tamazight est mis en vente dans l'ensemble des bibliothèques de lecture publique, a indiqué, hier, le Haut-Commissariat à l'amazighité (HCA), dans un communiqué. Initiée à l'occasion de la célébration du centenaire d'un des intellectuels algériens les plus brillants de sa génération, la traduction de Le sommeil du juste (Taguni n win ighezzan), Le banquet (Adraw) et La traversée (Tazgrawt) est une opération qui vise à “relayer la connaissance et donner un large écho” à l'œuvre de Mouloud Mammeri (1917-1989).  
Le coffret est également disponible sur le réseau des éditions Dar El-Outhmania, détentrice des droits d'édition sur les œuvres de Mammeri, précise le communiqué.  Mammeri demeure un des écrivains les plus illustres de la littérature d'expression française.  
Il a publié plusieurs œuvres, notamment La Colline oubliée, son premier roman paru en 1952, Le Sommeil du juste et L’Opium et le bâton, autre roman chef-d’œuvre sur la guerre de Libération publié en 1965 et adapté au cinéma. Auteur du premier livre sur la grammaire de langue amazighe (Tajerrumt n Tmazight), Mammeri a également écrit des pièces de théâtre, notamment Le Foehn sur la Bataille d’Alger (1957), mise en scène par Jean-Marie Boeglin et jouée pour la première fois en 1967 sur les planches du Théâtre national algérien, et “La Cité du soleil” écrite en 1987, montée et présentée en 2017 à Béjaïa.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER