Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Violences dans le M’zab

Un collectif militant saisit la communauté internationale

 Le collectif des Amazighs de la région de la capitale nationale canadienne Ottawa-Gatineau a organisé samedi un rassemblement de soutien aux Mozabites devant le Parlement fédéral. Des dizaines de personnes ont déployé pancartes et drapeau amazigh sur la Colline parlementaire. “Nous sommes interpellés pour apporter notre soutien inconditionnel et notre solidarité sans faille à nos frères amazighs du M’zab”, a déclaré un représentant du collectif qui a retracé, lors de son intervention, la genèse de la violence interethnique dans la région de Ghardaïa. Les manifestants ont exigé la libération inconditionnelle de Kamel-Eddine Fekhar et les autres détenus mozabites. Tout en rendant le pouvoir responsable de l’escalade de la violence dans la vallée du M’zab, le collectif a décidé de saisir officiellement par un document détaillé les Rapporteurs spéciaux des Nations unies sur la torture et pour les droits des peuples autochtones. Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper, a été également destinataire de la même missive. Les manifestants demandent ainsi à la communauté internationale de diligenter “sans délai” une enquête sur les émeutes et les violences dans le M’zab depuis décembre 2013. “Nous sommes ici pour interpeller la communauté internationale sur la violence que subissent les Mozabites”, rappelle le collectif dans un communiqué rendu public à l’issue du rassemblement de solidarité avec la communauté mozabite. Une semaine auparavant, c’est le Collectif de solidarité des Amazighs qui a organisé une action similaire devant le siège du consulat général d’Algérie à Montréal.    


Y. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER