Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Réunion Opep/non-Opep le 23 juin à Vienne

Un conclave aux enjeux importants

La 4e réunion ministérielle des pays Opep et non-Opep se tiendra le 23 juin prochain à Vienne. Le conclave viennois présente des d’enjeux importants, notamment pour les petits producteurs dont l’Algérie. Il pourrait révéler l’existence d’éléments croissants de divergence entre petits producteurs et gros producteurs autour du maintien ou non de l’accord de limitation de la production signé fin 2016 entre l’Opep et 11 pays qui lui sont extérieurs.
La réunion dont il est question va discuter de la proposition formulée par la Russie et l’Arabie saoudite, deux mastodontes de l’industrie pétrolière, qui souhaitent augmenter leur production de 1,5 million de barils par jour pendant le troisième trimestre 2018.
Les petits producteurs ne sont cependant pas emballés par cette offre, estimant qu’elle risque de faire chuter les cours de l’or noir nettement en dessous de 70 dollars le baril. Cette proposition faite dans un contexte de crise commerciale entre les États-Unis et ses partenaires, notamment la Chine et l’UE, a pesé sur les marchés. Elle a, en fait, douché l’espoir des pays qui prédisaient que la tendance haussière des prix, qui a commencé fin 2017, allait s’installer dans la durée. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait hier, vers midi, 74,16 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en   hausse de 72 cents par rapport à la clôture de vendredi dernier.
Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour le contrat de juillet cédait 25 cents à 64,81 dollars. On est ainsi loin des 80 dollars le baril enregistrés mi-mai dernier.
Jeudi dernier, le prix du panier de référence du brut de l’Opep était, lui, de 73,80 dollars.
Introduit en 2005, le panier de référence de l’Opep comprend 14 types de pétrole : le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Oriente ( Equateur), Zafiro (Guinée équatoriale), Rabi light (Gabon), l’Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( kuwait), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marine(Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela). Mais avant leur rencontre avec leurs partenaires non-Opep, les pays membres de l’organisation pétrolière vont se réunir entre eux, le 22 juin, en conférence ordinaire, deux rendez-vous auxquels prendra part le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni. Ce dernier  participera également à la
9e réunion du comité conjoint de monitoring Opep et non-Opep (JMMC) prévue le 21 juin à Vienne.
En cette occasion, les ministres membres du JMMC examineront le niveau de conformité des engagements pris dans le cadre de l’accord de  limitation de la production, cité plus haut, des engagements consignés dans la déclaration Opep/non-Opep du 10 décembre 2016. Le JMMC est composé de quatre pays membres de l’Opep (Algérie,  Arabie saoudite, Koweït et Venezuela) et de deux pays non-membres de l’Opep (Russie et Oman).
Guitouni sera, par ailleurs, présent au 7e séminaire international de l’Opep qui se tiendra les 20 et 21 juin à Vienne. Cette rencontre figure parmi les plus importants forums mondiaux de l’énergie.  

Youcef Salami


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER