Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Production de pétrole OPEP-non OPEP

Un consensus sur la prolongation de l’accord se dessine

L'accord de réduction de la production Opep-non-Opep, qui arrive à échéance en mars 2018, monopolise toutes les attentions ces derniers jours et l’éventualité d’une prolongation de cet accord se fait de plus en plus insistante. En effet, hier lors du forum sur l’énergie organisé à Moscou, le président russe Vladimir Poutine a jugé possible une prolongation de l’accord au-delà de 2018. “Je ne l’exclus pas mais nous verrons quelle sera la situation fin mars. Je pense que c’est possible”, a-t-il indiqué, ajoutant que dans le cas d’une extension, cela doit se faire “au minimum jusqu’à la fin 2018”. L'accord, a expliqué Vladimir Poutine, a été “bénéfique pour l'économie mondiale” en ce qu’il a permis non seulement de stabiliser le marché mais aussi d’ouvrir des “possibilités pour réaliser des projets prometteurs de coopération technologique car les investissements sont revenus vers ce secteur”. D’ailleurs, la question de la prolongation de l’accord a été au centre des discussions qu’il a eues, hier, avec le président vénézuélien Nicolas Maduro. Le ministre vénézuélien du Pétrole, Eulogio del Pino, a affirmé qu'il y avait des discussions sur un éventuel renforcement ou une prolongation de l'accord signé fin 2016.

R. E.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER