Scroll To Top

A la une / Actualité

Front des forces socialistes

“Un coup de force contre le peuple”

Le Front des forces socialistes (FFS) perçoit la désignation d’Abdelkader Bensalah à la tête de l'État comme“un énième coup de force perpétré contre
le peuple algérien et contre ses aspirations légitimes”. Dans un communiqué rendu public hier, le FFS estime que “le pouvoir algérien vient de récidiver en rajoutant de la défiance au mépris”. Cette désignation, ajoute le parti, “démontre la volonté du régime à maintenir l'ordre établi et à reprendre les choses en main d'une manière violente et répressive”. Il en veut pour preuve les arrestations effectuées ces derniers jours. Celles-ci, regrette le FFS, traduisent “la volonté des autorités, en état de panique, d'en finir le plus vite possible avec cette contestation massive et galopante”. Pour le FFS, l’objectif du pouvoir en place est de “tuer la révolution populaire en utilisant toutes les méthodes répressives et imposer une alternance clanique à l'intérieur du sérail”. Le parti dénonce, ainsi, “cette énième mascarade et rejette catégoriquement cette désignation arrogante et affligeante”.  Cela, tout comme il dénonce, encore une fois, la répression par des forces de l’ordre de la manifestation des étudiants, hier, à Alger.
 

F. A.
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER