Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Agriculture

Un dispositif pour encourager la création de microentreprises

©D. R.

Les ministères du Travail et de l'Agriculture viennent d’installer un groupe de travail chargé de l'élaboration d'un programme visant l'encouragement des jeunes et le renforcement de leur participation aux activités agricoles.
Il s’agit de la création de microentreprises dans le domaine agricole à travers les dispositifs de la Caisse nationale d’assurance chômage (Cnac) et de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej). Ce groupe est composé de représentants des ministères de la Justice, des Finances, de l'Agriculture et de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnels, ainsi que des cadres du ministère du Travail, de la Cnac et de l'Ansej. Selon un communiqué du ministère du Travail, l'installation de ce groupe s'inscrit dans le cadre de “la concrétisation des recommandations issues des assises nationales sur l'agriculture, tenues le 23 avril dernier, pour la mise en œuvre des orientations contenues dans le message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika”. Le constat que le chef de l’État a établi sur le secteur agricole dans son discours à l’occasion de ces assises était mi-figue, mi-raisin. Le Président avouait que des “avancées” avaient été accomplies dans le développement agricole, des “lacunes” et des “insuffisances”, en revanche, persistaient encore au sein de ce secteur. Les quelques performances concrétisées ne parviennent plus, relève-t-il, à garantir une sécurité alimentaire au peuple et n’arrivent plus à augmenter l’apport de l'agriculture à la croissance nationale et à la diversification de l'économie. L’un des soucis majeurs qui préoccupe le Président a trait, d’ailleurs, au phénomène du vieillissement qui cible le milieu agricole. Il parle d’un “désintérêt” des jeunes pour l'activité agricole et le recours insuffisant aux moyens techniques garantis par l'État. “… Nous encourageons nos jeunes à s'intéresser davantage à cette activité lucrative pour les agriculteurs et capitale pour nous tous, en tant que peuple et en tant que pays”, a-t-il déclaré à ce sujet. Cela passe, suggère-t-il, par la promotion de la formation dans le domaine de l'agriculture et ses filières, au sein des différents cycles du système universitaire et de formation. Son appel va aussi vers les instances en charge du soutien à l'emploi de jeunes dans le but d’orienter leurs efforts vers le secteur agricole. Présent à cette rencontre, le ministre du Travail, Mourad Zemali, a affirmé que ce groupe “revêt une grande importance, d'autant qu'il combine deux éléments majeurs, à savoir la jeunesse et l'agriculture, qui représentent la véritable richesse du pays”. Ce groupe “devra jouer un rôle très important à travers la mise en place de mesures et de procédures susceptibles de renforcer cette orientation et d'encourager les jeunes à créer des microentreprises dans les branches et métiers de l'agriculture, outre la contribution au renforcement du tissu économique local”, a-t-il indiqué.
De son côté, le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi, a évoqué la nécessité de “mettre en place des mesures pratiques pour informer les jeunes des facilités et avantages accordés par l'État aux investisseurs dans le secteur agricole, ainsi que des opportunités d'investissement offertes dans un secteur lucratif et profitable à l'économie nationale et au développement local”.

B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER