Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Fondé par d’anciens ministres et cadres de l’État

Un “forum” et des interrogations

Des personnalités du monde de l’économie, de la politique et de la culture, de diverses tendances, ont annoncé, jeudi dernier, la création du Forum mondial du juste milieu (FMJ). Celui-ci rassemble en son sein d’anciens ministres, dont Abderrahmane Benkhalfa, ex-ministre des Finances, Belkacem Mellah, ancien secrétaire d’État à la Jeunesse, et El-Hachemi Djaâboub, ancien ministre du Commerce, issu du MSP, Youcef Khebaba, ex-député d’Ennahda, ainsi que des professeurs d’université, dont le Pr Abderazzak Derdouri, aux côtés d’académiciens, d’économistes et de journalistes. Cependant, de par sa composante, constituée d’anciens pensionnaires de l’État, et de la conjoncture choisie pour l’annonce de sa naissance, cette nouvelle entité suscite beaucoup plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. C’est que sous l’habillage d’un forum apolitique comme le laisse entendre la déclaration de création, des questions s’imposent sur les raisons cachées de sa création. Est-il destiné à servir de tremplin politique à certaines personnalités ayant longtemps disparu des radars ? Le cas d’Abou Djerra Soltani, ancien dirigeant du MSP, est édifiant, lui qui, marginalisé au sein de sa formation politique, se cherche un cadre pour exprimer ses opinions politiques et, pourquoi pas, en profiter pour exhiber une offre de service à qui de droit.
Et dans un cadre plus global, le fait que le forum soit né à quelques mois de l’élection présidentielle fait que le lien entre les deux évènements ne soit pas du tout fortuit. Le FMJ “n’a pas de caractère politique”, se défend pourtant, Belkacem Mellah. De même que, dit-il, ce forum “n’a rien à voir avec la religion”, comme pour contredire la consonance religieuse que son appellation sous-entend. Ce forum “n’a aucun lien, ni avec le parti MSP ni avec l’élection présidentielle. Le forum est une association qui reste liée à ses objectif et ses principes”, explique pour sa part Abderrahmane Saïdi, l’un de ses fondateurs. Il a, d’ailleurs, déploré une mauvaise interprétation par les médias quant à ses objectifs, en focalisant uniquement sur l’identité de son président. Ce que soutient, en fait, Belkacem Mellah qui explique que “si Abou Djerra Soltani a été élu président de ce forum, ce n’est pas en relation avec son parti, mais il y participe en tant que personne”. Selon lui, le FMJ est “le fruit d’une idée qui a germé depuis une année et qui vise à rassembler les Algériens autour des idées communes de dialogue, des constantes nationales, du vivre ensemble et de la lutte contre la violence, ainsi que pour le soutien aux causes justes dans le monde (Palestine, Sahara occidental)”. Son apport consiste à engager la réflexion et avancer des propositions au sujet des problèmes divers, tels que celui de l’éducation nationale, l’université, le code
de la famille, etc.).  S’agissant de la proximité du FMJ avec le pouvoir, M. Mellah reconnaîtra que “tous ses membres fondateurs sont issus du système”. “On ne peut nier qu’Abou Djerra Soltani a été un ministre d’État, que Djaâboub l’était également”, admet-il. Surtout, dit-il encore, quand on sait que l’un de ses objectifs est “la préservation des acquis de l’État algérien”. Autre question qui se pose à propos de cette initiative, la célérité avec laquelle l’administration a autorisé les membres du FMJ à tenir l’assemblée constitutive, qui devrait avoir lieu, précise-t-on, en présence de membres fondateurs issus des 48 wilayas. Cela au moment où de telles largesses ne sont jamais accordées aux associations et autres organisations qui ne gravitent pas autour du pouvoir.


A. R.
amar.rafa@liberte-algerie.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER