Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Lancement d’un complexe de phosphate avec les Chinois à tébessa

Un investissement de 6 milliards de dollars

Cérémonie de signature de l’accord de partenariat algéro-chinois, hier, à Tébessa. © D.R.

Le projet intégré, dont la mise en exploitation est prévue en 2022, devrait garantir des revenus de 1,9 milliard de dollars par an.

Un accord de partenariat pour la réalisation d’un projet intégré d’exploitation et de transformation du phosphate et du gaz naturel à partir des gisements de Bled El-Hadba a été conclu, hier, à Tébessa, entre le président-directeur général de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, et le P-DG du groupe chinois Citic Construction, Chen Xiaoijia, en présence du Premier ministre, Ahmed Ouyahia. Intervenant lors de la cérémonie de signature de l’accord de partenariat pour la concrétisation de ce projet dont le montant atteint les 6 milliards de dollars, M. Ouyahia s’est félicité de la concrétisation de cet accord qui porte sur un projet structurant d’envergure dans cette région de l’est du pays au terme d’une décennie pénible. “Ce projet est un premier pas dans la réalisation du grand projet de relance de l’économie de toute la région Est du pays”, soulignera Ahmed Ouyahia, après avoir annoncé qu’il représente dans cette cérémonie le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
Et d’ajouter que cet accord qui impacte quatre wilayas de l’est du pays constitue un “saut qualitatif” dans les relations algéro-chinoises, soulignant que ce partenariat renforce et consolide les excellentes relations bilatérales entre la Chine et l’Algérie. Évoquant les avantages de ce projet, il citera les chantiers porteurs de richesse et d’emplois qui en découleront entre aménagements des infrastructures, adduction d’eau industrielle, dédoublement et modernisation du réseau ferroviaire et aire de réception et d’expédition de matières premières et des produits fabriqués au niveau du port d’Annaba. Ahmed Ouyahia affirmera qu’avec l’entrée en service de ce mégaprojet, la production de l’Algérie en phosphate, qui avoisine actuellement 1 million de tonnes/an, passera à 10 millions de tonnes/an. “L’Algérie est le troisième pays à l’échelle mondiale en matière de réserves de phosphate (…) Tous les moyens seront mobilisés pour la réalisation du projet intégré de transformation du phosphate”, insistera encore le Premier ministre. Prenant la parole juste après le patron du groupe Sonatrach, le P-DG du groupe chinois Citic Construction, Chen Xiaoijia, a affirmé que “la concrétisation du projet intégré de transformation du phosphate reflète la volonté des autorités chinoises à accompagner les efforts de développement en Afrique, d’une manière générale, et en Algérie particulièrement”. Ce projet intégré dont la partie algérienne détient 51% contre 49% pour la partie chinoise est réparti entre le gisement de Bled El-Hadba à Tébessa sur 2 045 hectares, la plateforme d’Oued Kebrit à Souk-Ahras s’étendant sur 1 484 ha, celle de Hadjar Essoud à Skikda sur 149 ha et le port d’Annaba sur 42 ha, selon la fiche technique du projet. Le complexe de phosphate dont la mise en exploitation est prévue en 2022 créera 3 000 postes de travail directs, alors que ses chantiers de réalisation à travers les quatre wilayas assureront 14 000 postes d’emploi, selon le même document. Il garantira des revenus en devises à hauteur de 1,9 milliard de dollars/an aux caisses de l’État. À noter que cette cérémonie a eu lieu en grande pompe dans l’enceinte de la base de transfert du gaz de la localité Oglet Ahmed, à 22 km de Bir El-Ater. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, était accompagné, pour la circonstance, des ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, de l’Énergie, Mustapha Guitouni, de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, et des walis de Tébessa, de Souk-Ahras, d’Annaba et de Skikda.


A. Allia

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER