Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le drame s’est déroulé à Rouiba

Un journaliste de Dzaïr News agressé à l’arme blanche

Le journaliste de la chaîne de télévision Dzaïr News, Mouloud Louail, a fait l’objet, samedi dernier aux environs de 18h à Rouiba (Alger), d’une agression caractérisée à l’arme blanche.
En effet, selon notre confrère contacté par nos soins, ce drame s’est déroulé devant la boutique de l’opérateur Oooredoo d’où ses trois agresseurs venaient de sortir. Accompagné de son épouse et de son enfant de deux ans, notre confrère a d’abord fait l’objet de provocations de la part d’un des trois mis en cause. Voulant se défendre contre l’un deux et protéger en même temps sa famille, M. Louail a reçu plusieurs coups avant de perdre connaissance.
Une fois par terre, l’un des trois individus lui a balafré le visage. Ce n’est que grâce à l’intervention des passants et des commerçants que la victime a pu échapper au pire. Évacué vers l’hôpital de Rouiba, le médecin légiste, ayant constaté une plaie de 4 cm sur la joue droite et des contusions sur tout le corps, lui a prescrit 12 jours d’incapacité.
La victime a déposé plainte le lendemain au commissariat de police de Rouiba. Une enquête a été ouverte pour tenter d’identifier ces individus qui demeurent en fuite, notamment en exploitant les caméras de surveillance de la boutique d’où les trois agresseurs venaient de sortir.


F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 13/02/2018 à 19h37

Il y a beaucoup de voyous. Délinquances, vols, cambriolages, vol à la tire, bagarres pour des motifs futiles, orgueil mal placé, crimes pour un regard ou des babioles. Un jeune serait capable de tuer pour 5 000 dinars ou pour un smartphone. Ce sont des sociétés complètement pourries, l'Etat ne jouant plus son rôle dans divers domaines. Dans les années 1979 quand j'allais voir ma grand mère, on dormait dans la rue avec des matelas, on jouait aux cartes en sirotant un thé. Le monde à changer.

Commentaires
1 réactions