Scroll To Top

A la une / Actualité

Total lance la 2e édition “challenge Startupper 2018-2019”

Un million de dinars et accompagnement pour le lauréat


C’est à partir d’aujourd’hui que les équipes de Total Algérie vont sillonner le territoire national pour se rendre dans les pôles universitaires afin d’expliquer l’objet du “Challenge Startupper de l’année 2018-2019” dans sa 2e édition après celle de 2016. La compétition, dont il est question, se veut un cadre adéquat pour exprimer une idée innovante et concerne la santé, la sécurité routière, l’éducation et la protection de l’environnement. En point de presse, hier à Alger, les responsables de Total Algérie ont annoncé que “les inscriptions débuteront dès le 9 octobre pour être clôturées le
13 novembre de l’année en cours”. Le nombre des retenus sera ramené à 100, et fera, à son tour, l’objet d’un tri minutieux qui donnera lieu à 15 finalistes. Ces derniers doivent être porteurs de projets dans le respect des valeurs de total et qui obéissent aux critères suivants : la forme du dossier, le  caractère ingénieux et innovant du projet, son audace et originalité, son caractère compétitif, sa capacité à créer durablement de la valeur et à contribuer au développement de la communauté locale, sa faisabilité et son potentiel de développement. Les challengers auront, ensuite, à soutenir devant un jury parrainé par Riadh Hartani, chef d’orchestre du projet Smart City, qui fait encore parler de lui. Habitué des hackathons, celui-ci a contribué durant les deux dernières décennies au développement de l’internet, des communications mobiles et des technologies de l’intelligence artificielle principalement dans la Silicon Valley, comme point d’attache, pour ne citer que cela tant son CV est riche. Il sera certainement d’un grand apport dans cette compétition qui s’annonce fort intéressante et aboutira à trois lauréats qui bénéficieront d’accompagnement en plus d’un soutien financier et, cerise sur le gâteau, d’une visibilité via les médias. Un million de dinars sera la récompense pour les gagnants agrémenté par un accompagnement qui vaut son pesant d’or. “Les finalistes auront la chance de concourir au niveau africain car le concours est international”, a indiqué Stéphane Talleneau, DG de Total Lubrifiants et Bitume Algérie, qui explique : “L’initiative de Total est une contribution pour l’émergence d’idées à travers un soutien financier et le partage de réseau (période d’incubation). Nous ne voulons en aucun cas nous substituer aux porteurs de projets.” Ouverte gratuitement à tous les Algériens, cette compétition s’adresse aux porteurs de projets qui n’ont pas dépassé les 35 ans d’âge. Les candidats doivent concourir avec une idée à l’état embryonnaire ou être à la tête d’un projet créé au cours de ces deux derniers années. Au chapitre nouveauté, le label “Coup de cœur féminin” vient enrichir l’édition 2018 de cet événement hors du commun pour repondre à une problématique rencontrée lors de la 1re édition du Challenge où les femmes représentaient pratiquement 25% des gagnants dans le monde, alors qu'elles étaient seulement 13% à participer au Challenge. Ce prix spécial, complémentaire aux trois prix du Challenge, a pour objectif de donner le petit coup de pouce qui incitera les femmes entrepreneures à participer en plus grand nombre.


Nabila Saïdoun


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER