Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Nuit d’émeutes à Aïn BeÏda suite A LA MORT d’un jeune

Un mort et plusieurs blessés

La ville d'Aïn Beïda, 26 km à l'est du chef-lieu de la wilaya d’Oum El-Bouaghi, a été, dans la nuit de mardi à mercredi, le théâtre d'affrontements entre des jeunes et la police. C’est la mort d'un jeune de la ville, Ouahid D., 27 ans, qui a provoqué l’ire des citoyens qui accusent la police d’avoir tabassé le jeune en question quelque temps avant son décès. Les affrontements qui ont opposé les deux camps se sont poursuivis jusqu'à une heure tardive. Lors des émeutes, les protestataires ont tenté d'attaquer le commissariat et envisageaient même de s’attaquer aux logements des policiers. Des pneus et des poubelles ont été incendiés devant le centre culturel Émir-Khaled sur la route de Constantine, le centre commercial et l'agence d’un opérateur de téléphonie mobile, situés à la rue Mostefa-Ben Boulaïd, ont été également saccagés.
L'agence Sonelgaz, fermée la matinée d’hier, aurait essuyé des jets de pierres. L’on dénombre la mort d’un jeune âgé de 20 ans (H. Amine) lors des affrontements. Selon des témoignages, la victime a rendu l’âme quelques heures après son transfert à l'EPH de la ville. Les mêmes témoignages affirment qu’il a été touché au cou par une balle en caoutchouc que la police a utilisée, tandis que d’autres disent qu'il a reçu un coup de couteau lors des affrontements de la part des jeunes sur les lieux. L’on évoque aussi l’arrestation de cinq personnes.
Déjà, durant la journée de mardi, des attroupements ont eu lieu devant le service des urgences de l'EPH de la ville et devant le tribunal.

B. NACER


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER