Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE

Un nouveau projet de loi en préparation

 Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé, hier, dans un message, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’avocat, lu en son nom par le ministre de la Justice, Tayeb Louh, que le gouvernement va élaborer un nouveau projet de loi pour faire face aux dangers que véhicule la cybercriminalité. Ce projet, qui devra modifier la loi n°09-04 du 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication, nécessitera, explique M. Bouteflika, le renforcement des mécanismes de coordination et de coopération régionales et internationales en vue d’y faire face. Pour le chef de l’État, “la cybercriminalité est aujourd’hui une réalité concrète basée sur l’utilisation des atouts qu’offre la technologie à des fins illégales pour nuire aux personnes, aux institutions et aux États. Cette cybercriminalité est un exemple des conséquences négatives induites par les progrès technologiques spectaculaires”. Tout en appelant les Algériens à tirer pleinement profit de ces innovations
et tout en exhortant nos enfants à les utiliser et à s’appliquer dans la recherche et le développement, le Président a mis l’accent sur “la nécessité de faire face fermement à tous les comportements négatifs dans la société et de poursuivre la lutte contre les crimes et les fléaux qui peuvent attenter à sa sécurité, son bien-être et sa stabilité”. Enfin, M. Bouteflika a estimé qu’il était impératif de prendre au sérieux les tendances de la criminalité
en termes d’interconnexions et de ramifications et les dangers et préjudices qui en résultent.


F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER