Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

70 VÉHICULES HAUT DE GAMME ONT éTé RECUPéRéS

Un réseau international de 36 trafiquants démantelé à Tipasa

Un réseau international spécialisé dans le trafic de véhicules haut de gamme a été démantelé par la Police judiciaire relevant de la Sûreté de la wilaya de Tipasa. Composée de 36 individus, cette filière, qui activait dans plusieurs capitales européennes, introduisait sur le sol algérien des voitures de luxe avec de faux numéros de châssis et de faux documents. L’enquête menée en coordination avec les services d’Interpol fait ressortir que ces individus avaient introduit frauduleusement plus de 70 voitures haut de gamme destinées au marché algérien. Les perquisitions effectuées par les enquêteurs et les extensions de compétences à travers plusieurs villes du pays ont abouti à l’arrestation du principal mis en cause avant que les autres membres ne soient interpellés au cours des investigations. Présentés, hier, devant le procureur de la République, les 36 mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt. L’enquête se poursuit pour tenter d’identifier les acquéreurs de certains modèles de voitures déjà écoulés sur le marché.

F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 22/03/2018 à 19h25

Les véhicules de Luxe sont équipés de trackers ou de puce cachée dans le véhicule détectable par satellite. Par conséquent, quand la victime européenne porte plainte, elle sait que son véhicule est en Algérie car le satellite peut dire où se situe le véhicule à 20 mètres près de l'endroit détecté. C'est pour cette raison qu’Interpol contacte Alger.

Commentaires
1 réactions