Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les victimes de “Charm El-Cheikh” racontent leur calvaire

Une arnaque touristique !

Un groupe de touristes nationaux, composé de 38 personnes, partis, le 3 août dernier à Charm El-Cheikh, en Égypte, avec l’agence Bicha voyage travel for you, accuse les responsables de cette dernière de l’avoir arnaqué. Ces touristes dénoncent en effet, une “arnaque caractérisée” en ce sens qu’“(ils) n’en ont pas eu pour leur argent”. Ils soulignent avoir payé 180 000 DA par personne pour un séjour “VIP” de 12 jours dont les deux premiers passés à Istanbul, en Turquie, et le reste dans un hôtel cinq étoiles, Le Concorde el-Salam de la ville touristique égyptienne.
Contactés par téléphone hier, les infortunés touristes dénoncent des conditions d’hébergement pour le moins insalubres et une nourriture de mauvaise qualité leur ayant causé même des intoxications. Les victimes ne sont même pas prises en charge. Cela, sans parler du non-respect du programme qui leur a été initialement annoncé par l’agence.
“Ils nous annoncé des visites guidées aussi bien à Istanbul qu’à Charm El-Cheikh mais auxquelles nous n’avons jamais eu droit. Les conditions d’hébergement sont indignes d’un cinq-étoiles. La nourriture est infecte. Il y a eu plusieurs cas d’intoxication. La consultation est facturée, en extra, à 50 euros”, raconte, désabusé, R. B., chef d’une entreprise à Alger, parti, en compagnie de sa femme, …en voyage de noces. N. D., accompagnée de son mari et de leur enfant, n’en est pas moins déçue. Pour cette famille franco-algérienne, installée à Alger, l’arnaque a commencé avant même le départ. Les trois membres de la famille étaient contraints de se faire livrer un visa estimé à 6 000 DA, alors que leurs passeports français leur offraient le droit de rentrer en Égypte sans visa. Ces touristes “otages” ne pouvaient même pas rentrer au pays même à leurs frais. Pis encore, racontent-ils, les responsables de l’agence les auraient même menacés de les passer à tabac si jamais ils osaient rendre publique leur mésaventure. “Les responsables de l’agence nous ont dit que si jamais nous osions dénoncer ce que nous avons enduré, nous le regretterions une fois à Alger”, dénonce le chef d’entreprise qui fait part de l’intention de l’ensemble du groupe de déposer une plainte contre cette agence dès son retour, prévu pour demain, au pays. Nos tentatives de contacter les responsables de l’agence incriminée étaient vaines.

L’agence City Lights exclue du Snav
L’agence Bicha voyage travel for you n’est pas la seule responsable dans cette affaire puisqu’elle a acquis l’offre de Charm El-Cheikh auprès d’une autre agence City Lights.
Cette dernière a été d’ailleurs exclue du Syndicat national des agences de voyages, (Snav), suite à cette affaire. “Suite à la défaillance grave à Charm El-Cheikh Égypte dont a été victime un groupe de touristes nationaux, non assumée, par la directrice de l'agence City Lights Alger, qui, au lieu de se confondre en excuses, abuse d'un langage incorrect et menaçant vis-à-vis des réactions critiques de certains internautes du monde des voyages, le Snav décide de retirer à cette agence sa qualité d’adhérent”, annonce en effet, le Snav, présidé par Saïd Boukhelifa, dans un communiqué rendu public.
Le Snav avertit dans la foulée qu’un bilan des agences de voyages sera fait à la fin de la saison estivale et que “toute éventuelle défaillance au détriment des touristes nationaux, verra l'exclusion de l'agence ou des agences réfractaires”.

Farid Abdeladim


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER