Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Actualité

Une cinquantaine d’étudiants ont failli périr dans un accident

Un bus de transport universitaire, assurant la navette entre l’université de Tizi Ouzou et la localité de Larbaâ Nath Irathen, a failli provoquer une véritable catastrophe durant le milieu de la semaine écoulée. Ce bus à bord duquel se trouvait une cinquantaine d’étudiants a dérapé près du village Adeni  et a failli finir sa course dans les eaux du barrage Taksebt. Les occupants du bus n’ont dû leur salut qu’à un olivier que le bus avait percuté au moment où il a quitté la chaussée, sur la rn15, pour entamer sa chute. Une grosse panique s’est emparée des étudiants qui ont échappé de justesse à une véritable catastrophe. Si des dégâts ne sont, fort heureusement, pas enregistrés, cet accident relance, à juste titre, le débat sur la qualité du transport universitaire dans la wilaya de Tizi Ouzou où le parc de transport est constitué majoritairement de bus vétustes qui mettent chaque jour en danger des dizaines de milliers de vies humaines. Sur ce point, il y a lieu de rappeler que durant l’année 2010, la direction des œuvres universitaires avait tenté d’imposer l’usage de bus neufs dans son cahier des charges de la sous-traitance du transport universitaire mais les autorités locales, comme à leur habitude, ont vite fait de reculer et de céder devant le mouvement de protestation enclenché par les transporteurs privés qui tenaient coûte que coûte à imposer leurs vétustes bus qui constituent un véritable danger de mort sur les routes.


S. L